Une relecture du CDMO sur le thème de la compétition

Le Conseil Diocésain de la Mission Ouvrière (CDMO) s’est tenu le 8 février 2017 de 19h00 à 22H00 à la maison de l’apostolat des laïcs de Lille. Douze représentants des différentes composantes de la Mission Ouvrière étaient présents autour de Mgr Ulrich, Archevêque de Lille.

Stéphane Haar, le délégué diocésain à la Mission Ouvrière (DDMO) a lancé le conseil en soulignant le contexte social actuel :
 » Les personnes du milieu ouvrier sont les grands absents de la campagne des élections nationales qui s’embourbe dans les affaires judiciaires, la logique de gestion et les discours populistes. Mais sur le terrain la Mission Ouvrière agit pour que leur voix compte. Avec sa grande enquête sur le travail digne et le rassemblement national du 15 avril 2017, la JOC va porter la voix des jeunes du milieu ouvrier. L’ACO vient de vivre deux temps forts sur les élections à Tourcoing. L’ACE donnera la parole aux enfants lors de la grande fête des 80 ans le 11 novembre 2017 et la Mission Ouvrière a réunit plus de 500 personnes lors de 14 fêtes de Noël en Mission Ouvrière. Autant d’actes de résistance à l’individualisme et à l’égoïsme ! Continuons à rendre visible les invisibles ! »

fullsizerender-8

Le temps fort du CDMO fut la relecture de la vie des personnes du milieu ouvrier autour du thème de la compétition. Dans notre monde, la compétition est partout : à l’école, dans les jeux, dans la recherche d’un emploi, au travail, dans les engagements parfois… Comment les enfants, jeunes, femmes et hommes du milieu ouvrier vivent ils cette réalité et quelles conséquences cela a-t-il ? Des situations de vie fortes ont été partagées :
« Une dame de 70 ans distribue la pub dans mon quartier car elle a une faible pension. Bientôt elle sera pistée par GPS par son employeur pour contrôler sa productivité ».
« Dans les maisons de l’enfance, on ne parle plus d’enfants mais de lits a remplir pour être plus rentable »
« A l’école la compétition est terrible. Ceux qui ne réussissent pas souffrent et ceux qui ont de bons résultats sont parfois exclus par les autres. Il y a une recherche de reconnaissance des adultes ».
« Au collège, la compétition prend le pas sur la coopération. Les enseignants sont évalué sur la réussite de leurs élèves, alors ça ajoute une pression ».
« En formation professionnelle, j’ai vu des jeunes mauvais à l’école se surpasser dans la recherche de l’excellence et j’en est vu être complètement brisés par cette compétition et cette pression ».
« Dans la communauté africaine, certains ont des choses a prouver. Ils cherchent a gagner toujours plus et acceptent des emplois illégaux. Ils disent que ceux qui ne font pas comme eux sont de feignants ».
« Avec la discrimination, les migrants doivent beaucoup faire la preuve de leur efficacité que les autres ».
« Une voisine décède. Les pompes funèbres ponctionnent illégalement le compte du fils qui ne sait pas écrire. Pour faire respecter ses droits, il doit aller au procès mais c’est trop dur pour des gens simples ».
« Dans les petites boites du privé, certains employeurs ne respectent pas la loi volontairement car ils savent que les salariés ne les mettrons pas au tribunal par peur de la répression ».

Deux textes du pape François ont apporté un éclairage :

Aujourd’hui, tout entre dans le jeu de la compétitivité et de la loi du plus fort, où le puissant mange le plus faible. Comme conséquence de cette situation, de grandes masses de population se voient exclues et marginalisées : sans travail, sans perspectives, sans voies de sortie. On considère l’être humain en lui-même comme un bien de consommation, qu’on peut utiliser et ensuite jeter. Nous avons mis en route la culture du “déchet” qui est même promue. Il ne s’agit plus simplement du phénomène de l’exploitation et de l’oppression, mais de quelque chose de nouveau : avec l’exclusion reste touchée, dans sa racine même, l’appartenance à la société dans laquelle on vit, du moment qu’en elle on ne se situe plus dans les bas-fonds, dans la périphérie, ou sans pouvoir, mais on est dehors. Les exclus ne sont pas des ‘exploités’, mais des déchets, ‘des restes’.
Exhortation apostolique « Evangelii Gaudium » du pape François (paragraphe 53)

Aujourd’hui une nouvelle dimension s’ajoute au phénomène de l’exploitation et de l’oppression, une nuance imagée et dure de l’injustice sociale; ceux qui ne peuvent pas s’intégrer, les exclus sont des rebuts, des «excédents». C’est la culture du rebut, et sur ce point je voudrais ajouter quelque chose que je n’ai pas écrit ici, mais qui vient de me venir à l’esprit. Cela arrive quand au centre d’un système économique se trouve le Dieu argent et non l’homme, la personne humaine. Oui, au centre de tout système social ou économique doit se trouver la personne, image de Dieu, créée pour être le dénominateur de l’univers. Quand la personne est déplacée et qu’arrive le dieu argent se produit ce renversement des valeurs.
Discours du pape François à la rencontre mondiale des mouvements populaires, le 28 octobre 2014

Les participants y ont réagit et ont tracé des perspectives. Quelques intervention marquantes :

« ça dit bien aussi la difficulté de trouver de l’action collective quand on est complètement exclu. C’est être nourri avec les restes des autres et ne pas avoir accès à ses droits. Il y a 35% de non recours aux droits ».
« C’est plus forcément le fait de se battre qui réunit les gens c’est le besoin de fraternité. C’est un combat contre soi même. L’action se vit dans de nombreuses dimensions de la vie … ».
« La compétition apporte une stimulation dans l’envie de se dépasser, de donner le meilleur de soi-même. Mais quand elle n’est pas fraternelle, quand elle est motivée par le désir de puissance, cette compétition est pervertie et devient une machine a enfoncer les plus faibles. Il y a un équilibre à trouver ».

competitivite-cout-du-travail

Une relecture qui renforce la volonté des composantes de la Mission Ouvrière d’offrir des lieux de relecture et de partage où chacun est accueilli et respecté pour ce qu’il est. Mais aussi de continuer à lutter contre tout ce qui ne met pas l’humain au centre !

Publicités

Un commentaire sur « Une relecture du CDMO sur le thème de la compétition »

  1. A propos
    -1- d’ « Evangelii Gaudium »
    Dans notre monde, la compétition est partout : à l’école, dans les jeux, dans la recherche d’un emploi, au travail, dans les engagements parfois…
    Je précise : « Ce n’est pas un phénomène d’époque, d’individualisme, mais la volonté du Capitalisme… » et François va plus loin que Marx :
    « Il ne s’agit plus simplement du phénomène de l’exploitation et de l’oppression, les exclus sont dehors, ils ne sont pas des « exploités », mais des « déchets »… !

    -2- Audience devant 1.100 acteurs de l’économie de communion,
    Vous ne pouvez pas comprendre le nouveau royaume apporté par Jésus si vous n’êtes pas libre des idoles, l’une des plus puissantes est l’argent. Pour ne pas faire de l’argent une idole, c’est de le partager.
    J’ajoute : François est un peu seul à tenir ce discours, où sont les cathos ?
    Le dim.2 févr.à la Télé, les protestants en parlaient.
    Au lieu de partager comme la Cté des actes des apôtres, ils diraient plutôt
    « Investir » pour le bien commun, et non pour le luxe.
    Dans la Bible, les pauvres, les orphelins, les veuves, les « déchets » de ce temps, étaient aidés par la dîme. Mais ces aides ne suffisaient pas à les nourrir et les guérir.
    Or le capitalisme continue à produire des « déchets » qu’il voudrait ensuite soigner et cacher. Nous devons donc chercher à changer les règles du système économique et social
    J’ajoute : En ce temps d’élections politiques ce rappel devrait retentir dans nos églises…

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s