Merci Patron ! La Mission Ouvrière partenaire du festival « des hommes et des films »

La huitième édition du festival diocésain de cinéma « des hommes et des films » pose une question qui traverse la société française et en particulier le milieu ouvrier : Moi, faible et fragile ?

festival du film afficheLa société de l’argent-roi et de la compétitivité à outrance nous invite sans cesse à la performance au travail, dans nos familles, dans nos loisirs… Comme s’il nous fallait à tout prix être des super-héros du quotidien… Capables de surmonter les obstacles et les difficultés, de nous adapter à de nouveaux modes de vie, de repousser sans cesse nos limites pour être toujours plus performants, rapides, efficaces… Sans jamais lâcher prise ! Et qu’importe si ce tourbillon nous fait chuter ou perdre la tête. Et tant pis pour les plus faibles, laissés sur le bord du chemin. Tant pis pour chacun d’entre nous, pour nos failles, nos manques et nos fragilités. Serait-on en train d’oublier que la vie elle-même ne tient qu’à un fil ?

Cette nouvelle édition du festival propose, à travers dix films, d’aller à contre-courant et d’accueillir autrement nos fragilités et nos faiblesses. Pour qu’elles nous ouvrent à un présent plus fort, à une humanité plus divine. Pour qu’elles deviennent des leviers capables de faire dérailler une société conçue et organisée au profit des plus forts.

La Mission Ouvrière du diocèse de Lille est partenaire du festival en particulier pour la projection du film César du meilleur documentaire 2017 : Merci Patron de François Ruffin qui fera la clôture du festival le mardi 30 mai à 20h au Métropole à Lille (26, rue des ponts de Comines)

Merci Patron ! Un film devenu une icône du combat ouvrier pour la dignité des travailleurs. Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine, qui fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH) à Poix-du-Nord, a été délocalisée en Pologne. Le couple, au chômage, risque de perdre sa maison. Mais François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte avec l’ambition de voler dans les plumes de Bernard Arnault, le PDG du groupe LVMH et responsable de la délocalisation. Ces David frondeurs pourront-ils l’emporter contre ce Goliath milliardaire ?

Merci Patron
Bande Annonce du film Merci Patron !

 

La projection sera suivie d’un échange avec Louisette Faréniaux, maître de conférences honoraire en études cinématographiques. Venez nombreux !

Retrouvez toute la programmation du festival « des hommes et des films » sur le site du diocèse de Lille.

Publicités

ACE, JOC, formation, fête… Initiatives pastorales tout azimut pour la Mission Ouvrière de Roubaix

Les acteurs de la Mission Ouvrière de l’agglomération roubaisienne se retrouvent régulièrement pour partager la réalité des quartiers populaires, échanger sur la vie des mouvements et lancer des initiatives pastorales nouvelles. Le 3 mai 2017, ils étaient une vingtaine a être présent à la maison ouverte du 95, rue de Lille à Roubaix avec un ordre du jour plutôt chargé.

fullsizerender

Des jeunes roubaisiens au rassemblement national de la JOC

Une trentaine de jeunes roubaisiens ont vécu le rassemblement national de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne le 15 avril 2017 à Paris. Philippe et Marie-France, bénévoles lors du rassemblement ont partagé leur ressenti de cette belle journée. Stéphane, membre du collectif d’accompagnement fédéral, a partagé le ressenti des jeunes : « le fait qu’il y ait beaucoup de monde a marqué les jeunes. Ils se sont beaucoup impliqué dans les débats même les plus jeunes ». Le père Gérard Vandevyver poursuit « les jeunes filles de ma paroisse qui sont venu en ont témoigné très positivement. Elles ont dit que c’était magique. Que c’était grande de voir autant de jeunes unis pour une chose importante… le travail digne ! ».

Sœur Micheline partage a son tour ce que des jeunes de son quartier lui ont témoigné sur le rassemblement « L’un d’entre eux m’a dit que ce rassemblement lui a permit de prendre conscience qu’il est devenu un homme. Un homme avec une dignité a faire respecter. Un autre m’a dit qu’il y a découvert la réalité du monde du travail en France qui est parfois loin des illusions qu’on a sur lui ». Un rassemblement qui porte du fruit puisse que les équipes de révision de vie en sortent renforcées et qu’une belle dynamique militante a vue le jour. Une fête permettra de finir l’année en beauté le samedi 1er juillet de 14h00 à 17h30 au 95, rue de Lille à Roubaix.

film rn joc

L’ACE de Roubaix : réco et projet de club

L’Action Catholique des Enfants est très dynamique sur Roubaix. Eric, accompagnateur sur le quartier du cul de four, a partagé aux personnes présentes les dernières initiatives du mouvement des enfants : « Il y a eu la récollection le 25 mars avec une grande partie de la région lilloise. C’est un moment où on prend le temps de s’arrêter pour réfléchir sur ce qu’on a fait en club. On a prit l’évangile de la multiplication des pains. Les enfants ont fait le lien avec la foi. Il y a eu un goûter et départ. On est parti a 25 enfants de Roubaix en bus. Ils adorent ça ! Des qu’on part en bus c’est les vacances ».

Puis Eric partage une superbe initiative du club Top’ado autour des élections et de la démocratie : « Ils ont organisé les élections du 94, le lieu où ils font club. Ils ont tout fait eux-même ! Les liste électorales, les programmes, les urnes, l’isoloir, le vote, le dépouillement. Ça a permit de faire de l’éducation civique. Un président a été élu ! Maintenant il faut tenir les promesses ». Après les enfants, ce sera aux responsables de vivre une réco le 1er juillet 2017.

Une troisième fête de la fraternité à Roubaix

Après deux premières éditions réussies, les habitants de Roubaix s’apprêtent à vivre une troisième fête de la fraternité le samedi 13 mai 2017. Les participants ont échangé sur le contenu, les partenariats et la mobilisation.

Formation des chrétiens en quartiers populaires

A l’image de leurs collègues dunkerquois, les acteurs de la Mission Ouvrière de Roubaix et en particulier l’équipe missionnaire se posent la question d’une formation à destination des chrétiens vivants en quartiers populaires. Une échauche de tract de présentation de la démarche a été présentée et un débat s’est installé dans l’assemblée. Marcel Marchand de Hem redonne le sens de cette démarche : « Si on veut faire vivre des communautés de proximité il y a des besoins de communiquer et de partager. Il faut permettre aux gens de se mettre au clair sur leur foi et de faire le lien avec leur vie. C’est aussi un lieu d’éducation populaire. Il faut partir de la réalité des gens des quartiers. C’est pourquoi on fera une rencontre 0 où on leur demande ce qu’ils veulent faire ».

Avec la Mission Ouvrière, l’annonce de la Bonne Nouvelle est bien vivante à Roubaix !

Lille de nos rêves : un cabaret de l’éducation populaire sur la confiance le 18 mai à Lille

En avril, une première soirée d’échange a permit aux participants de s’interroger sur leur rapport à internet, aux réseaux sociaux et surtout aux informations parfois fausses ou erronées qui y circulent. Un temps fort de débat et d’éveil à l’esprit critique largement apprécié.

En mai, le collectif Lille de nos rêves (Mission Ouvrière, Magdala, le secours catholique de Lille, la maison du 60, la chaire Jean Rodhain) remet le couvert avec une nouvelle rencontre sur un sujet passionnant : la confiance !

Un temps fort toujours aussi participatif et populaire qui aura lieu :
Jeudi 18 mai 2017, de 19h à 21h
salle Courmont (2, rue de Courmont à Lille – M° Porte d’Arras)

En plus, c’est gratuit !

Plus de détails sur l’invitation, ci-jointe.
Contact : Pascal VERBEKE 03 20 54 37 47 ou pascal.verbeke@gmail.com

Affiche LDNR 2017 18 mai

Une formation innovante pour les chrétiens en quartiers populaires à Dunkerque

La foi est présente dans nos quartiers populaires. Certains la vivent par une attitude générale, qu’autres par la prière, d’autres par des engagements… Beaucoup se posent des questions sur leur foi chrétienne, sur leur place dans l’Église et dans le monde. Les difficultés de la vie, l’instabilité professionnelle et familiale, le contact avec des personnes d’autres religions et d’autres convictions les interrogent. Comment témoigner de sa foi, l’assumer et en faire une force de vie quand tant de choses nous interroge ?

La Mission Ouvrière du littoral dunkerquois et le service de la formation des chrétiens veulent permettre aux chrétiens du milieu ouvrier et en quartiers populaires de poser toutes leurs questions et de chercher ensemble des réponses. Au travers de quelques rencontres, chacun pourra s’interroger sur ce que c’est de vivre en chrétien dans le monde d’aujourd’hui et approfondir certains questions sur Dieu, la foi, l’Église et le monde. La Mission Ouvrière propose à chacun d’approfondir sa foi non pas par des cours théoriques mais par une pédagogie participative et innovante adaptées aux personnes qui vivent les réalités du monde du travail et des quartiers populaires.

Une première rencontre aura lieu le vendredi 16 juin 2017 de 18h00 à 20h00 à la maison d’église Saint Jean Baptiste (centre pastoral), place Prigent à Dunkerque. Ce sera l’occasion de faire connaissance, de découvrir cette formation chrétienne simple et originale et de choisir ensemble les questions que chacun souhaite approfondir au cours des rencontres à venir.

Osez pousser la porte !
Téléchargez l’invitation : invitation finale Sifas QP

Contact :
Viviane Benoit
Coordinatrice locale Mission Ouvrière
06.19.19.50.67
viviane.benoit@numericable.fr

La Mission Ouvrière de Lille vous invite à célébrer l’Ascension

Chaque année la Mission Ouvrière de l’agglomération lilloise organise une célébration de Pâques pour fêter la résurrection du Christ avec tous les acteurs d’Église en milieu ouvrière et quartiers populaires.

Cette année la semaine sainte fut très chargée avec notamment le rassemblement national de la JOC le 15 avril 2017, le jour du samedi saint. Hors de question de rater ça ! Mais hors de question de ne pas célébrer tous ensemble en Mission Ouvrière. Alors cette année la Mission Ouvrière vous invite a célébrer l’ascension le samedi 20 mai 2017 de 17h à 18h au 57, rue des meuniers à Lille. La célébration sera suivie d’un barbecue.

L’Ascension est une fête célébrée quarante jours après Pâques. Elle marque la dernière rencontre de Jésus avec ses disciples après sa Résurrection et son élévation au ciel auprès de son Père. Une fête qui redit bien a quel point le Christ nous permet de faire le lien entre nos vies quotidiennes et l’amour de Dieu. Cette célébration est proposée pour tous les acteurs de Mission Ouvrière et nous serons ravis de vivre cette rencontre avec toi.

invitation célé ascension Lille

13 mai : Fête de la fraternité au cœur des quartiers à Roubaix

En 2012 et en 2013, des membres de la paroisse de la fraternité de Roubaix, des acteurs de la mission ouvrière et les habitants des quartiers du pile, des trois pont, de Saint Élisabeth et de Carihem ont été à l’initiative de deux fêtes de la fraternité. Ils avaient réuni pour une journée conviviale tout ce qu’il voulait partager le même désir de vivre et d’agir ensemble.

Une troisième fête de la fraternité aura lieu samedi 13 mai 2017 de 11h30 à 17h30 au 67, boulevard de Belfort à Roubaix.

FullSizeRender 1

Préparée par différents partenaires dont la Mission Ouvrière, l’action catholique des enfants (ACE) et le secours catholique, cette journée démarrera par une auberge espagnole et se poursuivra par différents ateliers et animations proposées tout au long de la journée.

Venez nombreux !

GREPO du diocèse de Lille : une journée de partage au service des initiatives pastorales

Le GREPO (Groupe de Recherche et d’Étude en Pastorale Ouvrière) est une des composantes de la Mission Ouvrière qui a été créée par les évêques de France au service de l’annonce de l’Évangile. Il regroupe les acteurs pastoraux en activité ou en retraite – prêtres, diacres, religieux, religieuses, laïcs – en mission en Monde Ouvrier pour annoncer la Bonne Nouvelle et contribuer à la présence de l’Église en quartiers populaires.

Dans le diocèse de Lille, trois équipes GREPO sont actives : Lille, Tourcoing et Dunkerque. Elles travaillent a relire, a approfondir et a dynamiser la mission ecclésiale en monde ouvrier. Le 4 mai 2017, les trois équipes se sont retrouvées à la maison diocésaine de Merville pour la journée diocésaine du GREPO.

Dix sept personnes, prêtres, diacres, animatrices laïcs en pastorale étaient présents pour une journée de partage, de réflexion et de projets concoctée par le bureau diocésain du GREPO : Geneviève, Johanna et Jacques.

Mission et sacrement au cœur du temps de prière

La journée s’ouvrit par un temps prière autour des versets 28 à 40 du chapitre 8 du livre des actes de apôtres narrant le baptême d’un éthiopien par Philippe. Un texte tourné vers la mission qui lança un échange fort. « c’est en groupe qu’on comprend mieux les Écritures, les catéchumènes en témoigne régulièrement » lance Johanna, animatrice en pastorale à Wattrelos. « Philippe fait une démarche : s’approcher de l’autre, le rejoindre. C’est l’essence de la Mission et du synode provincial. Approcher et faire le chemin avec eux » ajoute Jacques, prêtre à Cappelle la Grande. Un autre participant poursuit « ils ne s’arrentent pas pour discuter, ils continuent leur chemin. C’est important d’être en mouvement ».

Puis les participants se posent sur la question du sacrement du baptême. « L’éthiopien demande simplement qu’est ce qui pourrait l’empêcher d’être baptisé là maintenant. Et il n’y a rien qui l’empêche. Ça semble si simple ». Alors ils débattent des obstacles au baptême : nos manquements en tant qu’Église qui a parfois du mal à accueillir les demandes atypiques mais aussi les obstacles de la vie qui vivent fortement les personnes du milieu ouvrier.

FullSizeRender 22
Les participants à la journée diocésaine du GREPO

Mise en œuvre du synode : quels échos du terrain ?

Le dernier synode provincial donne la priorité à la mission et à l’aller-vers qui sont au cœur de la démarche et de la spiritualité de la Mission Ouvrière et de ses composantes depuis 1927. Le GREPO a donc voulu prendre le temps de mettre des prénoms, des initiatives, des actes concrets sur la mise en œuvre du synode.

Micheline partage les nouvelles de la famille irakienne accueillie par les chrétiens de sa paroisse et par une association qui s’est constituée pour venir en aide aux migrants. « Ils sont très heureux et reconnaissant de l’aide qui leur est apportée. La mère apprend le français. Les enfants participent à la vie locale. Le mari travaille en insertion. Des amitiés sont nées et beaucoup d’initiatives sont menées mais c’est dur de trouver des personnes qui s’engagent sur le long terme. Il y a des personnes qui nous critiquent car on aide des migrants et pas des français ».

Jacqueline de Tourcoing partagent les initiatives menées avec l’équipe précarité et avec le groupe Osons la Fraternité qui prépare une fête de la fraternité le 14 octobre prochain dans laquelle l’ACO locale s’implique.

Gérard, prêtre à Grande Synthe, partage l’interpellation d’un enfant sur la politique et l’extrême droite. « Sur le littoral, le FN a parfois dépassé les 50% au premier tour. C’est souvent des gens en fragilité. Il faut savoir se rendre proche mais il ne faut pas être tiède sur ces sujets graves ».

Johanna de Wattrelos témoigne des deux initiatives locales fortes : la vitrine d’Église à Wattrelos. Projet initié par un groupe en quartier populaire qui a réunit de nombreux partenaires d’Église mais qui a eu du mal a toucher les personnes hors Église. Ainsi qu’un temps de prière dans une école locale.

Maxime, prêtre engagé à Seclin, a parlé du dynamisme à l’œuvre dans le quartier populaire de la Mouchonnière autour de Nelly « une jociste de 80 ans » qui a réussie à lancer un groupe de partage qui ne cesse de grandir. « Le groupe se réunit une fois par mois. La convivialité est centrale car on se retrouve toujours autour d’un truc à boire ou à manger. Les galettes de l’épiphanie ont permit un échange fort dans lequel ils se sont dit que Jésus n’est pas né dans un palais mais dans une humble demeure et qu’aujourd’hui il est peut être à la Mouchonnière ». Cette dynamique a permit à 4 jeunes de venir au rassemblement nationale de la JOC et une équipe est en cours de formation. La table ouverte paroissiale remporte aussi un fort succès.  » La classe ouvrière est archi-exploitée mais elle n’est pas déprimée. Elle veut rire et partager « .

Yves, prêtre à Lambersart  » J’accompagne une équipe d’ACO du quartier Pacot Vandracq qui a fait le choix d’élargir ses rencontre et qui a accueillie de nouvelles personnes très diverses. Il y a quelque chose qui est en train de se lever. J’ai beaucoup d’espérance ! « 

Jacques partage l’accueil dans la paroisse d’enfants handicapés et de la place qu’ils prennent dans le vie locale. « Ils sont une chance mais tout le monde ne la voit pas ».

Yves, prêtre engagé à Lille auprès de la JOC et dans le quartier de Wazemmes rapporte la chance du partenariat qui est né entre la JOC et la Mission Locale de Lille et de la présence de l’association Magdala pour une expo à la maison folie de Wazemmes.

Enfin Pierre de Dunkerque a partagé l’élan de foi et de solidarité d’un groupe des alcooliques anonymes autour du décès d’un de leur membres qui n’avait pas les moyens de payer les pompes funèbre pour organiser des funérailles religieuses. Une cérémonie a été organisé et s’il n’y avait pas de corps, Dieu lui était bien là dans les témoignages d’amitié des camarades présents.

Que de témoignages d’une Église en monde ouvrier qui sait se rendre proche et qui est un chemin de libération pour ceux qui la découvrent comme pour ceux qui y sont engagés depuis longtemps.

Un livret au service de la relecture des initiatives pastorales

Tous ces témoignages ne sont que la partie émergé de l’Église en milieu ouvrier. Le GREPO veut faire connaître ces réalités mais veut surtout les mettre au service de toute l’Église pour permettre le développement de la mission et encourager la pratique de la relecture des initiatives pastorales.

C’est dans ce but que le GREPO du diocèse de Lille vient de publier un livret réunissant des témoignages d’initiatives pastorales locales. Plus de 40 pages de témoignages courts simples et forts disponibles auprès du GREPO pour la modique somme de 1€. Un « Must have » du chrétien engagé.

FullSizeRender 21

GREPO – Diocèse de Lille
Chez Jacques Bourgouin
60 route de Bierne
59380 Cappelle la Grande
grepo.dioceselille@gmail.com

2ème tour : L’ACE, la JOC, l’ACO et une trentaine d’organisations catholiques s’opposent à l’extrême droite

Dans un appel lancé dans le journal La Croix et relayée par Radio Vatican, une trentaine d’organisations catholiques dont la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, l’Action Catholique des Enfants et l’Action Catholique Ouvrière, tous composantes de la Mission Ouvrière, et de nombreuses autres organisations catholiques appellent à s’opposer au Front National sans ambiguïté au second tour de l’élection présidentielle.

Le texte de l’appel : « Ne cédons pas à la tentation du repli sur soi »

À la veille d’une échéance électorale cruciale, trente-deux organisations et mouvements catholiques souhaitent participer au débat politique.

Nous entendons et nous partageons l’inquiétude légitime de certain-e-s de nos concitoyen-ne-s, compte tenu des situations souvent difficiles qu’ils vivent. Mais nous refusons de nous laisser instrumentaliser par ceux qui voudraient nous convaincre que nous ne pouvons pas construire ensemble l’avenir de notre pays.

Il est toujours possible, sans perdre son identité, de développer une politique plus respectueuse de la diversité et de la cohésion entre les territoires et de s’ouvrir à l’autre, à la richesse des différences, à ceux qui n’ont pas la même couleur de peau, la même origine sociale, le même sexe, la même langue, la même culture.

« L’autre est un don », soulignait le pape François lors de son dernier message de Carême [1]. Comme nous l’avions rappelé avant le premier tour de l’élection [2], nous pensons que les solutions aux problèmes auxquels notre société est confrontée se trouvent dans l’ouverture, le dialogue et la participation de chacun de nous pour construire ensemble une France et une Europe plus ouvertes et plus justes dans un monde de droit et de dignité.

Les dizaines de milliers de bénévoles de nos organisations et mouvements sont témoins tous les jours que la réalité de la société française, ce sont des milliers d’actions concrètes qui construisent une planète plus solidaire et fraternelle. Ceci nous permet d’affirmer que l’acceptation de la diversité au sein de la République ne menace pas l’unité nationale. Elle ne remet pas en question l’existence d’une culture commune, de valeurs partagées, d’une même appartenance à l’Humanité.

À nos concitoyen-ne-s qui éprouvent déception ou désarroi devant les résultats du premier tour, nous voulons dire aujourd’hui que la clé réside dans notre capacité à dépasser nos peurs et à les transformer en une dynamique collective constructive. L’avenir de notre pays est ouvert, il ne tient qu’à nous de ne pas nous enfermer et d’agir librement, en conscience, pour le garder ouvert.

Comme l’affirmait la Conférence des évêques de France au lendemain du premier tour des élections, « aujourd’hui, le risque principal serait de renoncer à lutter pour l’avenir et de céder à la tentation du fatalisme » [3]. Croyants et non croyants, nous devons tous nous mobiliser pour mettre la diversité de nos talents au service de la société.

Nous, organisations et mouvements d’Église, avons vocation à prendre parti quand la dignité de l’homme est en question. Nous sommes bien dans notre rôle, lorsque nous proclamons que le monde d’aujourd’hui a moins besoin d’affrontements, de divisions et de fermetures que de bienveillance, de justice et de fraternité, cette fraternité qu’avec la liberté et l’égalité, la République nous demande de vivre.

À l’heure de faire un choix entre deux visions de la société, ne cédons pas à la tentation du repli sur soi, refusons de laisser instrumentaliser l’Évangile, recentrons le débat sur les vrais sujets et transformons la clameur du monde qui nous entoure en espérance. Réaffirmons notre foi en l’autre, « tout homme et tout l’homme », et en nos capacités à construire notre destin commun.

Liste des Signataires : Action catholique des enfants (ACE), Action catholique des femmes (ACF), Action catholique des milieux indépendants (ACI), Action catholique ouvrière (ACO), Apprentis d’Auteuil, Association des cités du Secours catholique, Centre de Recherche et d’Action sociale (CERAS), CCFD-Terre Solidaire, Centre Catholique des Médecins Français, Chrétiens dans le monde rural (CMR), Chrétiens dans l’Enseignement public, Chrétiens en Forum, Communauté Mission de France, Communauté Vie Chrétienne (CVX), Confrontations (Association d’intellectuels chrétiens), Délégation catholique pour la coopération (DCC), Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC), Ethique et Investissement, Etudes, Fédération française des Équipes Saint-Vincent, Fondacio, Instituts religieux et solidarité internationale (IRSI), Jeunesse étudiante chrétienne (JEC), Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC), JRS France, Justice et Paix, Mission de la Mer, Mouvement chrétien des cadres et dirigeants (MCC), Mouvement chrétien des retraités (MCR), Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC), Ordre de Malte France, Pax Christi, Scouts et Guides de France, Secours catholique – Caritas France, Semaines sociales de France, Vicariat pour la Solidarité de l’archidiocèse de Paris, Vivre Ensemble l’Evangile Aujourd’hui, Voir Ensemble.

[1] « La Parole est un don. L’autre est un don », message du Pape François pour le Carême 2017.

[2] « Pour une citoyenneté responsable et engagée », tribune signée par 28 organisations et mouvements catholiques – 13 avril 2017, La Croix.com.

[3] « Élections présidentielles : « L’Église redit son rôle et rappelle ses fondamentaux », Conférence des Évêques de France – 23 avril 2017.

1er mai JOC