Des acteurs de soin et l’évêque de Lille réunis pour une soirée de partage avec la Mission Ouvrière

Le récent mouvement social dans les services d’urgences des hôpitaux montre l’importance du mal-être parmi les acteurs du soin, professionnels, bénévoles et aidants familiaux engagées dans le monde du travail social et de la santé. Face à cette situation la Mission Ouvrière du diocèse de Lille a lancé la démarche  » Travail soigné ? « 

Le 26 juin 2019, des acteurs du travail social et de la santé ont été invités a participer à un Conseil Diocésain de la Mission Ouvrière (CDMO) exceptionnelle spécialement dédié à cette question en présence de Mgr Ulrich, archevêque de Lille.

Avec eux, des représentants et des acteurs de l’Action Catholique des Enfants (ACE), de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC), de l’Action Catholique Ouvrière (ACO), du GREPO, de la Pastorale des Migrants, des coordinations locales de Mission Ouvrière, le bureau diocésain et le vicaire général étaient présents pour une soirée d’échange riche.

 » Travail soigné ?  » et maintenant ?

Les relectures de terrain ont alerté la Mission Ouvrière sur le mal-être grandissant parmi les acteurs du soin : professionnels, bénévoles ou aidants engagés dans le monde du travail social et de la santé. Les cas croissants d’épuisement, d’isolement, de maltraitance et les nombreux mouvements sociaux dans le secteur nous interrogent : pourquoi des personnes qui consacrent leur vie au soin des autres se retrouvent elles-mêmes en souffrance ?

Pour y répondre, la Mission Ouvrière a lancé la démarche  » Travail soigné ?  » en mars 2019. Plus de 1500 pansements de témoignage ont été diffusés sur le terrain et un site a été mis en ligne pour donner la parole aux premiers concernés. Le CDMO du 26 juin 2019 a été l’occasion d’un premier partage de réalité entre acteurs du soin et responsables d’Église.

img_1854
Stéphane Haar (délégué diocésain à la Mission Ouvrière) et Claire Barros (soignante, membre de l’ACO de Lille) présentent le pansement de témoignage sur RCF

Richesses et souffrances des acteurs du soin

En atelier, les participants ont exprimé des situations de souffrances fortes : le manque de temps pour créer du lien avec les personnes, des démissions dues à des conditions de travail indigne, la maltraitance subie par des patients et des bénéficiaires, le manque de reconnaissance, le harcèlement moral, la culpabilisation…

Mais aussi de nombreuses situations de bienveillance hors du commun : des soignants qui prennent le temps d’écouter, des encadrants qui bouscule les règles pour faire passer la personne humaine en premier, des associations qui soutiennent, des organismes qui sortent de la logique comptable, un service public accessible, des héros du quotidien…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les participants ont fait ressortir les points communs dans les situations vécues :

  • Le manque de temps pour la relation humaine.
  • La logique purement comptable qui enferme les personnes dans des cases.
  • Le manque de personnel par manque de moyens financiers et à cause des conditions de travail dégradées (absentéisme, difficulté à recruter…).
  • Le manque de reconnaissance humaine et financière.
  • L’isolement des acteurs qui ont le sentiment d’être seul dans le mal-être.

« Remettre des gens debout »

Jean Philippe Caron, kinésithérapeute au CHU de Lille et délégué diocésain à la Pastorale de la Santé, a apporté son regard sur ces situations et a échangé avec les participants :

 

Jean Philippe Caron » J’ai travaillé dans un petit centre de rééducation avec une forte cadence : un patient toutes les 20-30 minutes. Au CHU on peut prendre du temps pour être à l’écoute. Mais on reste sous la pression du sous-effectif (80 postes pourvus pour 100 prévus) et de l’agence régionale de santé qui pousse à fermer des lits. Mon métier c’est de remettre des gens débout. Quand on a les moyens de le faire dans une équipe bienveillante et pluridisciplinaire, tout le monde y gagne. L’hôpital qui fait face à des hospitalisations moins longue et moins régulière et le patient qui retrouve sa dignité. « 

L’échange s’est conclu par un même constat : la logique purement comptable (facturation à l’acte dans le monde de la santé et financement par projet dans le monde du social) a conduit à des situations de souffrance et de maltraitance graves.

Et maintenant ?

Jusqu’en décembre 2019, les acteurs locaux sont invités à continuer de donner la parole aux acteurs du soin par les pansements de témoignages ou par le site internet : https://urlz.fr/8Mfw

Les centaines de témoignages récoltés seront relues à la lumière de la Parole de Dieu pour donner naissance à un massage fort qui sera proclamé à l’occasion d’une grande action symbolique au printemps 2020.

Des initiatives d’Église qui prennent soin

Après une pause fraicheur, les participants ont vécu un jeu pour découvrir les initiatives locales de la Mission Ouvrière qui prennent soin des personnes du milieu ouvrier en se mettant à leur écoute et en les rendant acteurs. Petit tour d’horizon :

L’assemblée générale ludique de l’ACE du diocèse de Lille de janvier 2019. + d’infos : https://urlz.fr/a44n

img_1270
Assemblée générale diocésaine de l’ACE de janvier 2019

Les initiatives de consultation de la JOC pour donner la parole aux jeunes du milieu ouvrier sur la réussite de vie : consultation en pleine rue, réalisation d’une vidéo, table ronde… + d’infos : https://urlz.fr/a44q

La démarche « partagés en série » de l’ACO pour rejoindre les jeunes adultes de 30 à 45 ans£. + d’infos : https://urlz.fr/a44v

IMG_1977
Rencontre « Partage en série » de l’ACO du 28 avril 2019

La démarche de mise à l’abri et de scolarisation des mineurs isolés étrangers de la pastorale des migrants et de ses partenaires. + d’infos : https://lille.catholique.fr/pastorale-migrants.html

La journée des acteurs d’église en quartiers populaires du diocèse de Lille. + d’infos : https://urlz.fr/a44A

Les grands débats de la Mission Ouvrière suite au mouvement des gilet-jaunes à Lille et à Loos. + d’infos sur le grand débat de Lille : https://urlz.fr/a44J + d’infos sur le grand débat de Loos : https://urlz.fr/a44K

IMG_1610
« Grand débat » de la Mission Ouvrière des Weppes à Loos

Les nouvelles initiatives de la Mission Ouvrière d’Armentières. + d’infos sur la Perm’emploi JOC d’Armentières : https://urlz.fr/a44N // + d’infos sur le relais « engagés associatifs » de l’ACO d’Armentières : https://urlz.fr/a450

Le partage « des vies sur un fil » de l’ACO de Roubaix Tourcoing. + d’infos : https://urlz.fr/a456

La caravane de la fraternité qui sillonnera les périphéries du diocèse dans les mois à venir. + d’infos : https://urlz.fr/a45d

Des prières pour les acteurs du soin

La soirée s’est poursuivie par un temps de prière autour d’un texte de la Parole de Dieu. De nombreuses intentions de prière ont été partagées par les participants pour des acteurs du soin engagés pour le respect de la dignité de la personne humaine et en particulier pour les salariés des services d’urgence actuellement en grève.

Mgr Ulrich a conclu en bénissant les participants et en soulignant la beauté des nombreuses personnes et des organismes qui agissent avec courage et bienveillance pour le soin des autres.

La soirée a prit fin autour d’un bon repas partagé.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s