La Mission Ouvrière recrute un/e coordinateur/trice pour les Flandres et le littoral dunkerquois

Le diocèse de Lille recherche pour la Mission Ouvrière un/une Coordinateur/trice de Mission Ouvrière H/F à plein temps pour le doyenné Cœur de Flandre et les doyennés du Littoral Dunkerquois.

Teamwork Team Together Collaboration People Holding Cloud Concept

Une mission au service des milieux populaires

Rejoindre l’équipe de la Mission Ouvrière du diocèse de Lille, c’est participer à un réseau de près de 1000 bénévoles engagés au cœur des quartiers populaires et des actions sociales auprès des enfants, des jeunes, des migrants et des travailleurs pour vivre et annoncer la Bonne Nouvelle de Jésus Christ par des actes concrets de fraternité.

  • Sous l’autorité du délégué diocésain à la Mission Ouvrière (DDMO), vous animez la dynamique et assurez la communion des différents acteurs de la pastorale en milieu ouvrier et quartiers populaires (mouvements, associations, groupes, structures…) entre eux et avec toute l’Église.
  • Vous préparez, animez et relisez les comités locaux de Mission Ouvrière qui réunissent chaque trimestre les responsables locaux des composantes du réseau.
  • Avec les bénévoles, vous proposez, préparez, animez et relisez les événements et des projets organisés par la Mission Ouvrière (fête de noël en Mission Ouvrière, fête de la fraternité, partages, formations…).
  • Vous suscitez et soutenez toutes les initiatives d' »aller-vers », de fondation et de développement des composantes de la Mission Ouvrière en repérant des opportunités et en faisant le lien avec les acteurs locaux et les propositions des composantes.
  • Vous assurez un travail de développement de l’Action Catholique des Enfants (ACE) sur les doyennés du littoral dunkerquois et de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) dans le doyenné Cœur de Flandre.

Compétences et qualités

Pour réussir et vous épanouir dans cette mission à responsabilité, vous devez disposer d’une bonne connaissance de l’Église et des mouvements d’action catholique dont vous partagez les intuitions. Vous devez être sensible aux réalités du monde ouvrier et des quartiers populaires et en porter les valeurs.

  • Vous savez transmettre les informations et mobiliser les acteurs de terrain et les partenaires.
  • Vous êtes capable d’animer et d’organiser des réunions et des initiatives publiques.
  • Vous savez coordonner une équipe, les dynamiser, les écouter et les responsabiliser.
  • Vous savez travailler en autonomie et vous avez l’esprit d’initiative et le sens de l’opportunité.
  • Vous travaillez de manière organisée, méthodique et structurante.

Une expérience de responsable bénévole dans une association est un plus.

Moyens de la mission

Vous travaillerez avec deux équipes locales (une par territoire) en lien direct avec le délégué diocésain de la Mission Ouvrière et vos homologues des autres coordinations locales. Vous bénéficierez d’une formation ecclésiale, d’un bureau, de tout l’équipement nécessaire et d’un environnement de travail bienveillant.

  • Cadre du poste : CDD 1 an avec possibilité d’évolution en CDI
  • Temps de travail : Temps plein sur deux territoires (ou mi-temps sur un seul selon vos souhaits)
  • Rémunération : indice 160 (point à 9,62€) + 13ème mois + tickets resto + prime d’ancienneté (3% tous les 3 ans) + Remboursement des frais + Mutuelle et prévoyance

CV et lettre de motivation à adresser à :

  • Par mail : missionouvriere@lille.catholique.fr
  • Par courrier postal : Mission Ouvrière du diocèse de Lille – 39, rue de la monnaie – 59000 Lille

 

Publicités

Diacres au cœur du monde populaires : Mettre les périphéries au centre

Les diacres sont au service… C’est le sens même de la racine grecque « diakonos », serviteur. Ces chrétiens ordonné par un évêque pour servir leurs frères et l’Eglise sont aujourd’hui 2700 sur le territoire français. Soit autant de manière de servir. Certains d’entre eux sont issus du milieu ouvrier et des quartiers populaires ou engagés au cœur de celui-ci.

La revue des Cahiers de l’Atelier leur consacre un numéro auquel la Mission Ouvrière a grandement collaboré. En particulier celle du diocèse de Lille puisse que 3 articles sont signés par des nordistes du diocèse de Lille : Maxime Leroy, prêtre de l’agglomération lilloise ; Michel Delattre, diacre à Armentières et Stéphane Haar, délégué diocésain de la Mission Ouvrière.

Dans le milieu ouvrier et les quartiers populaires, les diacres vivent ce service de nombreuses manières. Dans le monde du travail, le monde associatif, auprès des personnes privées d’emploi ou incarcérées, avec les migrants ou les croyants d’autres religions… Et ils ne le vivent pas seuls mais en couple, en famille, en Église, en Mission Ouvrière.

Découvrez ces témoignages en commandant votre exemplaire des « Cahiers de l’atelier N°554 – Les diacres au cœur du monde populaire » ! Un outil indispensable pour approfondir votre regard sur l’Eglise en monde populaire et un beau cadeau à offrir pour inviter au cheminement vocationnel !

Téléchargez le bon de commande : CdA554_Diacres en MO_Commande

ACO – Relais politique : « Le règne de Dieu est tout proche » Vraiment ???

« Les temps sont accomplis, le règne de Dieu est tout proche ». Ces paroles extraites de l’évangile selon Marc (1;15) ont 2000 ans. Et le Royaume se fait toujours furieusement attendre. Surtout pour les chrétiens engagés politiquement en faveur du progrès social qui voient reculer un peu plus chaque jour les droits et la dignité des travailleurs, l’accueil de l’autres et le respect de la planète.

L’Action Catholique Ouvrière de Lille Roubaix Tourcoing Vallée de la Lys propose à toutes ces personnes de partager un temps d’échange, de réflexion et de foi autour de cet espoir d’un monde plus juste et fraternel qui est déjà à l’oeuvre au cœur de ce monde.

Rendez vous samedi 25 novembre 2017 de 9h00 à 12h00 à la maison de la Mission Ouvrière – 57 rue des meuniers à Lille

Téléchargez l’invitation : invitation engagés politiques aco 25 11 17

ACO relais politique

Catégories ACO

19 novembre 2017 : La Mission Ouvrière actrice de la 1ère journée mondiale des pauvres

Le 19 novembre 2017, 33ème dimanche du temps ordinaire,  les catholiques du monde entier participeront à la première journée mondiale des pauvres. Un événement souhaité par le pape François pour que chaque chrétien comprenne que « partager avec les pauvres permet de comprendre l’Évangile dans sa vérité la plus profonde ».

Oser aller à contre courant !

Le terme de « pauvre » est souvent vécu par les plus modeste eux-même comme une marque d’infamie. En osant une journée mondiale des pauvres, le pape François veut redonner son sens biblique et évangélique à ce mot.

Pour les puissants et les forces de l’argent, le pauvre est un perdant, un looser, qui n’a pas su écraser la concurrence pour devenir le meilleur dans la guerre économique qu’est devenu le marché du travail. Pour le chrétien, comme le dit si bien St Paul, « ce qui est d’origine modeste, méprisé dans le monde, ce qui n’est pas, voilà ce que Dieu a choisi, pour réduire à rien ce qui est » (1ère lettre de St Paul aux Corinthiens 1;28).

Cette journée mondiale des pauvres est donc une journée d’espoir ! Celle d’une Eglise qui ose donner la première place à ceux que notre société rejette. Pas par pitié ! Mais parce que nous savons que ce sont les plus pauvres qui sont premiers dans le cœur et les projets de Dieu. Parce que nous savons que ce sont les plus modestes qui rendons notre Eglise plus chrétienne.

Dans le diocèse de Lille ?

 

Dans le diocèse de Lille, le collectif diocésain Frat’Eveil, dont la Mission Ouvrière est membre, proposera une célébration dimanche 19 novembre à l’Eglise Saint Benoit Labre de Lille.

IMG_7424
Inauguration de l’église St Benoit Labre de Wazemmes à Lille en octobre 2017

Au même moment à Armentières, l’équipe locale de Mission Ouvrière animera la messe de la journée mondiale des pauvres en l’église Notre Dame d’Armentières.

Une journée pour fêter, partager et s’indigner car comme le rappel si bien le pape François dans son message à l’occasion de cette journée mondiale des pauvres : « De nos jours, malheureusement, tandis qu’émerge toujours davantage la richesse insolente qui s’accumule dans les mains de quelques privilégiés et souvent est accompagnée de l’inégalité et de l’exploitation offensant la dignité humaine, l’expansion de la pauvreté à de grands secteurs de la société dans le monde entier fait scandale. Face à cette situation, on ne peut demeurer inerte et encore moins résigné. À la pauvreté qui inhibe l’esprit d’initiative de nombreux jeunes, en les empêchant de trouver un travail ; à la pauvreté qui anesthésie le sens de responsabilité conduisant à préférer la procuration et la recherche de favoritismes ; à la pauvreté qui empoisonne les puits de la participation et restreint les espaces du professionnalisme en humiliant ainsi le mérite de celui qui travaille et produit ; à tout cela, il faut répondre par une nouvelle vision de la vie et de la société ».

Journée d’étude sur la fondation de la JOC à Lille : des intervenants et des témoins exceptionnels !

La JOC : un pari fou, une histoire riche

La création de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne dans les années 1920 a profondément et durablement bouleversé l’Eglise catholique et le mouvement ouvrier dans le Nord. L’Eglise y a gagné une nouvelle jeunesse, un lien fort avec le monde ouvrier et une nouvelle manière d’évangéliser au cœur du monde qui aboutira au concile Vatican II. Le mouvement ouvrier y a gagné une école de formation pour des milliers de militants associatifs, syndicaux et politiques qui ont marqué son histoire.

Cette histoire folle qui se poursuit aujourd’hui à débuté en Belgique en 1925 et dans le diocèse de Lille un an plus tard quand la première section de JOC de France vit le jour à Lille-Moulins.

Une journée d’études exceptionnelle au service du présent !

Samedi 18 novembre 2017, des acteurs de la JOC et de la Mission Ouvrière organisent une grande journée d’étude à la faculté de droit et de science politique de Lille (1, place Déliot à Lille) sur le site d’une ancienne filature du quartier qui vit naître la JOC, il y a 90 ans.

Invitation Colloque JOC Lille Moulin

De 9h30 à 18h00, des chercheurs en sciences humaines reconnus apporteront leur regard sur la fondation de la JOC à Lille et son impact sur la société et l’Eglise. Des anciens jocistes âgés de 35 à 102 ans viendront témoigner de la manière dont la JOC les a formé et a profondément transformé leur vie. Des jocistes d’aujourd’hui partageront leur regard sur cette histoire riche dont ils sont les continuateurs.

Des chercheurs de premier plan

La journée d’étude du 18 novembre accueillera des scientifique d’une exceptionnelle qualité et diversité. L’équipe de préparation aura fourni un travail de titan pour réunir dans une même salle des chercheurs de premier plan en histoire et en socialogie :

Jean-Gabriel CONTAMIN, directeur du directeur du Centre d’Etudes et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales (CERAPS) de l’université de Lille 2 accueillera les participants et les intervenants.

Jean-Marc GUISLIN, professeur des universités en sciences historiques présentera le contexte politique, économique et social de la création de la section JOC de Lille-Moulins en 1926.

Bruno DURIEZ, Directeur de recherche émérite au CNRS et directeur du Centre lillois d’études et de recherches sociologiques et économiques de l’Université de Lille apportera son regard sur les débuts fulgurants de la JOC/F à Lille.

Pierre OUTTERYCK, professeur agrégé d’histoire et auteur de nombreux livres de références sur le mouvement ouvrier dans le Nord, interviendra sur le thème « des mouvements de jeunes face aux périls des années 30 ».

Christophe BELLON, Maître de conférences en histoire contemporaine à l’Université catholique de Lille et chargé d’enseignement à Sciences Po Paris, parlera de « la place de la JOC dans la formation des « missionnaires du travail » à Lille 1932-1940″

Stefan GIGACZ, doctorant à l’University of Divinity de Melbourne (Australie), partagera son étude de deux théologiens lillois de la JOC/F : Palémon Glorieux et Pierre Tiberghien.  Palémon Glorieux fut aumonier JOC et recteur de l’institut catholique de Lille. Pierre Tiberghien fut professeur à l’Université catholique de Lille de 1908 à 1951.

Éric BELOUET, chercheur associé au Centre d’Histoire Sociale de Paris, nous présentera le parcours des permanentes et permanents lillois de la JOC de la première génération.

tete science
Jean-Marc GUISLIN, Bruno DURIEZ, Pierre OUTTERYCK, Christophe BELLON, Stefan GIGACZ

Des anciens jocistes témoigneront !

A la rigueur scientifique, les organisateur de la journée d’étude ont souhaité ajouter la profondeur du témoignages de ceux qui ont vécu et construit la JOC durant ces 90 ans d’histoires à Lille.

Louis DOOGHE : ouvrier menuisier puis éducateur ; ancien militant et permanent de la JOC (années 50) ; fondateur du foyer de culture populaire de Marcq-en-Barœul, ancien président de l’Union des clubs de prévention du Nord et de la Fédération des foyers de culture populaire.

Paul DESTAILLEUR : ancien militant et permanent de la JOC (années 60) ; syndicaliste au cœur de la crise de l’industrie textile ; militant politique et ancien conseiller municipal de Roubaix ; responsable du GADE, le Groupe d’action demandeurs d’emploi de Roubaix.

 

Thérèse LACROIX : ancienne jociste et permanente (années 1960-1970).

Maurice ELYN : ancien ouvrier comptable de l’usine de Fives ; ancien militant de la JOC à ses tout début (1928-1935) au coté de Fernand BOUXOM. Âgé de 102 ans !

Bernadette ALLOY-TIQUET : ancienne jociste de la JOCF (années 65-75).

Alain BRUNEEL : Ancien jociste et permanent JOC (années 65-75), militant politique, député de la 16ème circonscription du Nord.

Laurent POTENZA, ancien jociste (années 1980-1990).

Xavier VANACKERE : ancien jociste et permanent JOC (années 2000 -2010), militant syndical CGT, représentant du personnel.

militants joc
Paul Destailleur, Louis Dooghe et Xavier Vanackère

Les jocistes d’aujourd’hui au cœur des débats

Cette journée d’études ne sera pas un rendez-vous d’anciens combattants nostalgiques des gloires passées. Elle se veut résolument tournée vers l’avenir du mouvement et des jeunes du monde ouvrier et des quartiers populaires. « Il y a dans cette histoire une multitudes d’enseignements utiles, à nous, les jeunes d’aujourd’hui pour faire entendre notre voix et défendre notre dignité » confiait un des responsable local du mouvement lors de la rencontre régionale du 15 août 2017. Les jocistes et accompagnateurs seront présents pour en témoigner :

Graziella RATTINI, présidente de la JOC du Nord Pas de Calais accueillera les participants et donnera les enjeux de cette journée.

Charli OBOUNOU, président de la JOC de l’agglomération lilloise, partagera le regard des jocistes et leur réalité actuelle.

Pascal VERBEKE, accompagnateur fédéral de la JOC de l’agglomération lilloise et accompagnateur de liaison pour le Nord – Pas-de-Calais, clôturera la Journée par une réflexion sur l’évolution de la société, de l’Eglise, de la réalité de la jeunesse et les questions que cela pose pour nous aujourd’hui.

jocistes
Graziella RATTINI et Charli OBOUNOU

Une journée conviviale et ouverte à tous

Construite pour être accessible à tous, cette journée d’études s’adresse à tous ceux qui veulent approfondir leur connaissance ou découvrir la formidable aventure d’un mouvement qui fait le pari de faire confiance aux jeunes du milieu ouvrier.

Vous pouvez vous inscrire en ligne : Inscription en ligne ou télécharger l’invitation : Journée d’études JOC – Invitation 4 pages

Catégories JOC

Samedi 11 novembre : Faites le cadeau de l’ACE à vos enfants !

Permettre à un enfant de découvrir l’Action Catholique des Enfants est un des plus beaux cadeau qu’on puisse lui faire. C’est lui ouvrir les portes d’un monde nouveau. Un monde où on peut grandir en s’amusant. Devenir responsable de sa vie, de ses copains et de la planète en jouant. Découvrir la solidarité, le respect des droits, le sens de la justice et l’ouverture au monde en chantant !

En 80 ans d’histoire, l’ACE a permit a des milliers d’enfants de poser les bases d’une vie épanouissante et de devenir acteurs de leur vie, de la société et de l’Eglise. Alors, pourquoi ne pas faire ce cadeau à vos enfants, petits-enfants, neveux et nièces ?

Le samedi 11 novembre 2017, l’ACE organise une grande fête ouverte à tous ! Au programme : une grande fête du jeu, des ateliers créatifs, des spectacles, un bal folk etc… Une occasion unique pour découvrir plus qu’une association pour enfants : une école de vie !

La Mission Ouvrière sera présente et animera un atelier de création de boules de Noël en lien avec les fêtes de Noël en Mission Ouvrière !

Venez nombreux samedi 11 novembre de 11h00 à 22h00 au lycée du Sacré Cœur de Tourcoing – 51, rue du petit village !

Catégories ACE

« Faites la paix » : 4 jours pour développer la culture de paix contre la tyrannie de l’argent

A l’initiative de l’association « Centenaire pour la paix », des dizaines d’événements vont avoir lieu dès maintenant et jusqu’en 2019 pour faire mémoire et promouvoir la culture de la paix. Cette démarche baptisée « Faites la paix », soutenues par les trois diocèses de la région, culminera du jeudi 19 au dimanche 22 avril 2018 lors de 4 jours de festivités pour faire mémoire, comprendre, construire et manifester la paix.

4 jours pour construire la paixAffiche-Une-année-de-mobilisation.A4-pdf

Une démarche importante pour les personnes du milieu ouvrier et des quartiers populaires du Nord qui furent les premières victimes de la guerre. Car cent ans après l’horrible guerre mondiale qui ravagea notre région, notre monde et notre pays sont toujours en guerre ! Des guerres militaires, qui en Syrie, au Mali et partout ailleurs font tant de victimes et de réfugiés. Le terrorisme qui frappe au cœur de nos villes. Mais aussi une guerre moins visible : la guerre économique qui sévit dans nos entreprises et qui fait tout autant de victimes.

« Faites la paix » propose bien plus que de commémorer le passé. Par le débat et la rencontre, cette démarche invite chaque personne à comprendre les racines des guerres et des violences pour mieux les extirper et construire ainsi une culture de paix.

Aux racines de toutes les violences : le pouvoir de l’argent

7780085206_un-conducteur-de-vtc-manifeste-contre-uber-a-paris-le-13-octobre-2015Mais qu’y a-t-il aux racines de ces guerres et violences qui ravagent encore aujourd’hui notre société ? Lors de la 3ème rencontre mondiale des mouvements populaires, le pape François a donné son regard sur la question :

« Qui gouverne ? L’argent. Comment gouverne-t-il ? Avec le fouet de la peur, de l’inégalité, de la violence économique, sociale, culturelle et militaire qui engendre toujours plus de violence dans une spirale toujours plus grande qui ne semble jamais finir. Que de douleur et que de peur! Il y a un terrorisme de base qui découle du contrôle mondial de l’argent sur la terre et qui menace l’humanité tout entière. Ce terrorisme de base alimente les terrorismes dérivés comme le terrorisme de la drogue, le terrorisme d’État et celui que certains appellent à tort terrorisme ethnique ou religieux. Mais aucun peuple, aucune religion n’est terroriste! C’est vrai, il y a des petits groupes fondamentalistes de toute part. Mais le terrorisme commence quand « tu as chassé la merveille de la création, l’homme et la femme, et que tu y a mis l’argent ». Ce système est terroriste. […] Toute la doctrine sociale de l’Église et le magistère de mes prédécesseurs se rebelle contre l’idole de l’argent qui règne au lieu de servir, tyrannise et terrorise l’humanité. »

Partager les initiatives locales pour la paix

Par toutes les initiatives qu’ils mènent dans les quartiers populaires pour faire grandir le vivre ensemble, la coopération, la défense des plus petits et de la solidarité, les acteurs de fraternité, dont la Mission Ouvrière, construisent une société de paix débarrassée de la tyrannie de l’argent-roi qui provoque toutes ces guerres.

« Faites la paix » sera l’occasion pour tous de partager ces initiatives et de participer à la construction d’un monde de paix et de justice.

Toutes les infos sur : http://faiteslapaix.org

Les reliques de la Sainte protectrice de la JOC arrivent dans le diocèse de Lille

Du 6 décembre 2017 au 7 janvier 2018, le diocèse de Lille accueillera les reliques de Sainte Thérèse de Lisieux et de ses parents.

therese_officecentraldelisieuxSainte Thérèse de l’Enfant Jésus (ou de Lisieux) a vécue une vie courte mais intense. Elle a ouvert de nouvelles voies à la mission en rappelant que ce ne sont pas forcement les grands actes héroïques qui conduisent à la sainteté mais aussi toutes les petits actes de la vie de tous les jours. Une démarche qui résonne avec le démarche de révision de vie portée par la Mission Ouvrière.

En 1929, dans son discours d’accueil des jocistes venus en pelrinage, le pape Pie XI, donne Saint Thérèse de Lisieux comme Sainte protectrice de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne.  » Nous l’avons choisie parce qu elle est la protectrice de toutes les Missions. Je vous la donne parce que je considère les jocistes comme des missionnaires  » dira t il a cette occasion.

La vénération des reliques des saints et des saintes a une place importante dans la religiosité populaire, très vivante dans les quartiers ouvriers du diocèse de Lille et dans les communautés issues des migrations. Certains y voient une pratique superstitieuse d’un autre age, d’autres un chemin direct vers Dieu. La Mission Ouvrière croit que chaque expression de foi, si elle est reliée à la vie concrète et si elle est relue avec d’autres est une chance qui porte du fruit dans la foi et pour la construction d’un monde plus juste et fraternel.

Toutes les infos sur la venue des reliques de Sainte Thérèse dans le diocèse sur le site du diocèse de Lille.

« Vivre en chrétien », une formation pour et par les personnes des quartiers populaires à Roubaix

Après Dunkerque, des acteurs de la Mission Ouvrière de Roubaix lancent à leur tour une formation chrétienne en quartier populaire « Vivre en chrétien ».

Sifas Rbx1

Une première rencontre a eu lieu le 30 septembre dernier avec plus d’une trentaine de personnes. Une rencontre pour écouter et lister toutes questions que la foi chrétienne pose aux participants. Un public très diversifié était présent mais tous ont la volonté de marcher chaque jour un peu plus dans les pas du Christ au cœur de leur lieux de vie et de travail.

Les questions qui ont émergées lors de la rencontre sont l’inter-religieux (très présent à Roubaix) mais aussi le lien avec les jeunes. Des questions enracinées dans le vécu des personnes présentes. Un participante ose dire « On sent que le vivre ensemble est problématique à Roubaix. Il faut oser en parler et trouver des réponses ». A partir des paroles des participants à la rencontre, les organisateurs ont retenus 4 thématiques  « vivre ensemble », « vivre en chrétien, « vivre avec des croyants d’autres religions », « Vivre en témoin ».

Quatre rencontres sont prévues les samedis matin de 9h15 à 11h30 : le 2 décembre 2017, le 3 février 2018, le 7 avril 2018 et le 9 juin 2018. Des travaux en petits groupes auront lieu entre chaque rencontre. Des intervenants extérieurs en plus de l’équipe missionnaire de Roubaix et de la Mission ouvrière viendront apporter leur regard.

Pour les organisateurs « c’est une véritable éducation populaire, interactive, qui part des préoccupations des personnes ». Une formation ouverte à tous et accessible a tous moment.

N’hésitez pas à contacter des membres de la Mission Ouvrière de Roubaix pour plus d’informations :
> Gerard Vandevyver : vandevyver.gerard2@wanadoo.fr
> Jérome Montois : jerome.montois@gmail.com

12 fêtes de Noël en monde ouvrier et quartiers populaires cette année dans le diocèse de Lille

Noël est une fête qui compte dans le monde ouvrier et les quartiers populaires. Au delà des cadeaux et des repas de familles, Noël parle à tout ceux qui ne sont pas les grands gagnants de notre société. Ceux qui sont nés sans cuillère en argent dans la bouche, sans un réseau d’amis bien placés, sans avoir les moyens de faire de grandes études… Ceux qui ne savent pas se vendre sur le marché du travail, qui n’habitent pas dans le bon quartier, qui n’ont pas la gueule de l’emploi ou qui sont simplement nés ailleurs…

A chacun d’eux, la fête de Noël porte un message fort : c’est votre fête ! Parce que Dieu a choisi de faire naître Jésus, son fils unique, dans un humble foyer de travailleurs manuels, au cœur d’une famille atypique, sous un toit qui n’est pas le leur, dans un pays dont les autorités les pourchassent… C’est cet enfant que tous les chrétiens du monde s’apprête à fêter. Et c’est à ceux qui vivent aujourd’hui la vie de travailleur, d’exclu, de réfugié, d’enfant qu’à vécu le Christ que cette fête s’adresse en priorité. Elle leur annonce qu’ils valent plus que tout l’or du monde parce qu’ils sont fils et filles de Dieu.

Pour que chacun d’eux puissent goûter à ce message et à cette fête, la Mission Ouvrière organise partout en France des fêtes de Noël en Mission Ouvrière. Autour du message de Noël de la Mission Ouvrière, ces événements locaux mêlent temps de partage, de prière, de célébration et de fête.

Noel_MO_tract_recto
Flyer d’invitation aux fêtes de Noël en Mission Ouvrière dans le diocèse de Lille

Dans le diocèse de Lille, au moins 12 fêtes de Noël en Mission Ouvrière auront lieu en décembre 2017 et janvier 2018 :

– Halluin – Vallée de la Lys : 8 décembre 2017 à 18h00 – Salle Declercq
– Mons en Baroeul : 8 décembre à 18h00
– Armentières : 10 décembre à 15h00 – Centre pastoral rue Denis Papin
– Hem : 16 décembre 2017
– Lille : 16 décembre à 16h – Église St Benoît Labre
– Tourcoing : 17 décembre à 10h00 – Salle St Thomas (quartier -Bourgogne)
– Weppes : 17 décembre à 15h00 – Salle St Jean 104 rue A. Pinteaux Wavrin
– Roubaix : 17 décembre à 14h30 – Église St Rédempteur (quartier du Pile)
– Thumeries – Pévèle : 21 décembre à 19h00 – Chapelle Ste Rita rue A. Samain Thumeries
– Dunkerque : 23 décembre à 15h00 – Église du sacré cœur Saint Pol sur Mer
– Roubaix : 6 janvier 2018 à 14h30 – 95, rue de Lille Roubaix
– Hazebrouck : 7 janvier 2018 à 14h45 – Salle Gambetta

Dans le cadre des 60 ans de la Mission Ouvrière, les acteurs locaux de l’Eglise en monde ouvrier et quartiers populaires veulent faire de chacune de ces fêtes un temps ouvert au plus grand nombre en allant inviter au cœur des quartiers.

image vidéo
Découvrez la bande annonce des fêtes de Noël en Mission Ouvrière dans le diocèse de Lille