CDMO élargi : La Mission Ouvrière du diocèse de Lille prépare une rentrée complètement folle

Le Conseil Diocésain de la Mission Ouvrière (CDMO) réunit trois fois par an les responsables des mouvements et groupes d’Eglise en milieu ouvrier et quartiers populaires du diocèse de Lille. Pour la dernière rencontre de l’année des acteurs de terrain ont été invité des coordinations locales et des composantes ont été invités à partager leur regard sur la mission. Ce CDMO du 7 juin 2017 présidé par Mgr Ulrich a été heureux d’accueillir pour la première fois Mgr Hérouard, nouvel évêque auxiliaire de Lille.

Mot d’accueil de Stéphane Haar, Délégué Diocésain à la Mission Ouvrière
Les élections présidentielles ont apporté leur lot d’espoir et surtout de déceptions (extrême droite au 2d tour, projets du nouveau président pour le monde du travail…). Dans ce brouhaha, la Mission Ouvrière a tenu sa place ! L’ACE a permit aux enfants de découvrir le sens d’une vie collective et démocratique. La JOC a donné la parole aux jeunes sur l’emploi digne. L’ACO a organisé des temps de partage. Partout, la Mission Ouvrière a créé du lien entre les hommes et avec Dieu. Une démarche participative qui porte du fruit comme l’a souligné Mgr Ulrich en parlant du synode sur les jeunes et la foi qui se prépare dans le monde entier.

FullSizeRender 26
Mgr Ulrich s’adresse aux membres du CDMO

Fête des 60 ans de la Mission Ouvrière : 3 temps forts à la rentrée

Un anniversaire qui a du sens
Crée en 1957, la Mission Ouvrière a 60 ans ! Un anniversaire qui mérite d’être fêté pas uniquement pour le plaisir de se retrouver mais surtout parce que fêter l’anniversaire de la Mission Ouvrière c’est redire que Dieu aime chacun de ses enfants, en particulier les plus petits. C’est redire que l’Église a confiance en ceux à qui personne ne fait confiance : les enfants, les jeunes des quartiers, les travailleurs pauvres, les chômeurs, les précaires, les militants…

Un anniversaire en 3 temps
Pour fêter ses 60 ans sans surcharger les agendas, la Mission Ouvrière propose une dynamique en 3 temps qui s’appuie sur les événements et initiatives déjà programmées par les composantes.

  • Le 23 septembre 2017 à Lille : l’événement festif « Grains de folie »
    Un temps de fête pour mettre en valeur tout ce qui se vit de beau, de solidaire et de fraternel dans le monde ouvrier et les quartiers populaires au travers d’une belle action symbolique.
  • Novembre 2017 : deux initiatives diocésaines en Mission Ouvrière
    – Le 11 novembre : fête diocésaine des 80 ans de l’ACE. Invitons un maximum d’enfants !
    – Le 18 novembre : Colloque sur la création de la JOC à Lille Moulins (1926) à la fac de droit de Lille
  • Décembre 2017 : Des fêtes de noël en Mission Ouvrière XXL
    Dans les différents lieux de vie, la Mission Ouvrière organisera ses traditionnelles fêtes de noël en Mission Ouvrière en invitant encore plus largement les personnes éloignées de l’Eglise.

vidéo imageLa Mission Ouvrière du diocèse de Lille a réalisé une petite vidéo qui revient sur le sens, les origines, la création et les missions de la Mission Ouvrière. Vidéo à voir et à partager avec ce lien : http://www.dailymotion.com/video/x5pjovf

Le 23 septembre 2017 : l’événement festif « grains de folie »

« Ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que Dieu a choisi » St Paul
Beaucoup de personnes du monde ouvrier qui ont le sentiment que notre monde marche à l’envers. Délocaliser une entreprise pour faire plus de profit ? C’est du bon sens économique ! Fermer les frontières au nez des réfugiés ? C’est prudent ! Mais avoir des classes avec peu d’élèves ? C’est une folie budgétaire ! Embaucher un jeune sans expérience ? C’est une folie pour les entreprises ! Bref, toutes les initiatives de fraternité et de solidarité qui ne rentrent pas dans les rouages bien huilés de la compétition, du repli sur soi et du Dieu-argent sont des folies. Ces folies, il faut en être fier !

Mettre en valeur les grains de folie fraternelle du monde ouvrier
Ce sont ces initiatives que nous allons mettre en lumière ! Dès maintenant et jusqu’au 23 septembre 2017, les acteurs de la Mission Ouvrière feront remplir des grains de folie. Ce sont des billes de polystyrène sur lesquelles chacun pourra écrire une initiative de fraternité vécue dans les quartiers populaires ! Initiatives locales, actions militantes, partages… des centaines de grains de folie seront récoltés.

FullSizeRender 23
Quelques grains de folie remplis lors du CDMO

Le 23 septembre 2017 de 15h à 18h sur le parvis de l’église St Maurice de Lille, une centaine d’acteurs de la Mission Ouvrière se réuniront autour d’une installation artistique représentant une série d’engrenages géants sur lesquelles sera écrit des problématiques vécues par les personnes du milieu ouvrier (pauvreté, rupture familiale, violence, discriminations…). Les grains de folie seront symboliquement coincés entre les engrenages afin de montrer que toutes ces initiatives existent et qu’elles peuvent stopper les engrenages de l’injustice pour construire une société plus juste et fraternelle.
Un temps festif, ouvert à tous avec des paroles fortes et un grand gâteau d’anniversaire !

 

Les dernières infos des acteurs d’Eglise en monde ouvrier

Jeunesse Ouvrière Chrétienne
Charli et Marine de la JOC de Lille ont partagé les paroles des jeunes venus au rassemblement national du 15 avril dernier. Ils ont remercié la Mission Ouvrière pour l’opération de parrainage qui a permit de récolter plus de 2200€.

FullSizeRender 24
Charli et Marine de la JOC de Lille parlent des fruits du rassemblement du 15 juin

GREPO
Geneviève et Jacques ont présenté la dernière publication du GREPO. Un livret de 40 pages réunissant des témoignages forts d’initiatives pastorales locales. Disponible pour la modique somme de 1€.

Action Catholique des Enfants
Magali a présenté la grande journée festive du samedi 11 novembre 2017 qui réunira des centaines d’enfants pour fêter les 80 ans de l’ACE. Au programme des partages, une célébration et des jeux bien sur ! La Mission Ouvrière a créé une invitation sous forme de Kapla (jouet en bois) pour inviter un max d’enfants.

Visuel Kapla ACE

Publicités

GREPO du diocèse de Lille : une journée de partage au service des initiatives pastorales

Le GREPO (Groupe de Recherche et d’Étude en Pastorale Ouvrière) est une des composantes de la Mission Ouvrière qui a été créée par les évêques de France au service de l’annonce de l’Évangile. Il regroupe les acteurs pastoraux en activité ou en retraite – prêtres, diacres, religieux, religieuses, laïcs – en mission en Monde Ouvrier pour annoncer la Bonne Nouvelle et contribuer à la présence de l’Église en quartiers populaires.

Dans le diocèse de Lille, trois équipes GREPO sont actives : Lille, Tourcoing et Dunkerque. Elles travaillent a relire, a approfondir et a dynamiser la mission ecclésiale en monde ouvrier. Le 4 mai 2017, les trois équipes se sont retrouvées à la maison diocésaine de Merville pour la journée diocésaine du GREPO.

Dix sept personnes, prêtres, diacres, animatrices laïcs en pastorale étaient présents pour une journée de partage, de réflexion et de projets concoctée par le bureau diocésain du GREPO : Geneviève, Johanna et Jacques.

Mission et sacrement au cœur du temps de prière

La journée s’ouvrit par un temps prière autour des versets 28 à 40 du chapitre 8 du livre des actes de apôtres narrant le baptême d’un éthiopien par Philippe. Un texte tourné vers la mission qui lança un échange fort. « c’est en groupe qu’on comprend mieux les Écritures, les catéchumènes en témoigne régulièrement » lance Johanna, animatrice en pastorale à Wattrelos. « Philippe fait une démarche : s’approcher de l’autre, le rejoindre. C’est l’essence de la Mission et du synode provincial. Approcher et faire le chemin avec eux » ajoute Jacques, prêtre à Cappelle la Grande. Un autre participant poursuit « ils ne s’arrentent pas pour discuter, ils continuent leur chemin. C’est important d’être en mouvement ».

Puis les participants se posent sur la question du sacrement du baptême. « L’éthiopien demande simplement qu’est ce qui pourrait l’empêcher d’être baptisé là maintenant. Et il n’y a rien qui l’empêche. Ça semble si simple ». Alors ils débattent des obstacles au baptême : nos manquements en tant qu’Église qui a parfois du mal à accueillir les demandes atypiques mais aussi les obstacles de la vie qui vivent fortement les personnes du milieu ouvrier.

FullSizeRender 22
Les participants à la journée diocésaine du GREPO

Mise en œuvre du synode : quels échos du terrain ?

Le dernier synode provincial donne la priorité à la mission et à l’aller-vers qui sont au cœur de la démarche et de la spiritualité de la Mission Ouvrière et de ses composantes depuis 1927. Le GREPO a donc voulu prendre le temps de mettre des prénoms, des initiatives, des actes concrets sur la mise en œuvre du synode.

Micheline partage les nouvelles de la famille irakienne accueillie par les chrétiens de sa paroisse et par une association qui s’est constituée pour venir en aide aux migrants. « Ils sont très heureux et reconnaissant de l’aide qui leur est apportée. La mère apprend le français. Les enfants participent à la vie locale. Le mari travaille en insertion. Des amitiés sont nées et beaucoup d’initiatives sont menées mais c’est dur de trouver des personnes qui s’engagent sur le long terme. Il y a des personnes qui nous critiquent car on aide des migrants et pas des français ».

Jacqueline de Tourcoing partagent les initiatives menées avec l’équipe précarité et avec le groupe Osons la Fraternité qui prépare une fête de la fraternité le 14 octobre prochain dans laquelle l’ACO locale s’implique.

Gérard, prêtre à Grande Synthe, partage l’interpellation d’un enfant sur la politique et l’extrême droite. « Sur le littoral, le FN a parfois dépassé les 50% au premier tour. C’est souvent des gens en fragilité. Il faut savoir se rendre proche mais il ne faut pas être tiède sur ces sujets graves ».

Johanna de Wattrelos témoigne des deux initiatives locales fortes : la vitrine d’Église à Wattrelos. Projet initié par un groupe en quartier populaire qui a réunit de nombreux partenaires d’Église mais qui a eu du mal a toucher les personnes hors Église. Ainsi qu’un temps de prière dans une école locale.

Maxime, prêtre engagé à Seclin, a parlé du dynamisme à l’œuvre dans le quartier populaire de la Mouchonnière autour de Nelly « une jociste de 80 ans » qui a réussie à lancer un groupe de partage qui ne cesse de grandir. « Le groupe se réunit une fois par mois. La convivialité est centrale car on se retrouve toujours autour d’un truc à boire ou à manger. Les galettes de l’épiphanie ont permit un échange fort dans lequel ils se sont dit que Jésus n’est pas né dans un palais mais dans une humble demeure et qu’aujourd’hui il est peut être à la Mouchonnière ». Cette dynamique a permit à 4 jeunes de venir au rassemblement nationale de la JOC et une équipe est en cours de formation. La table ouverte paroissiale remporte aussi un fort succès.  » La classe ouvrière est archi-exploitée mais elle n’est pas déprimée. Elle veut rire et partager « .

Yves, prêtre à Lambersart  » J’accompagne une équipe d’ACO du quartier Pacot Vandracq qui a fait le choix d’élargir ses rencontre et qui a accueillie de nouvelles personnes très diverses. Il y a quelque chose qui est en train de se lever. J’ai beaucoup d’espérance ! « 

Jacques partage l’accueil dans la paroisse d’enfants handicapés et de la place qu’ils prennent dans le vie locale. « Ils sont une chance mais tout le monde ne la voit pas ».

Yves, prêtre engagé à Lille auprès de la JOC et dans le quartier de Wazemmes rapporte la chance du partenariat qui est né entre la JOC et la Mission Locale de Lille et de la présence de l’association Magdala pour une expo à la maison folie de Wazemmes.

Enfin Pierre de Dunkerque a partagé l’élan de foi et de solidarité d’un groupe des alcooliques anonymes autour du décès d’un de leur membres qui n’avait pas les moyens de payer les pompes funèbre pour organiser des funérailles religieuses. Une cérémonie a été organisé et s’il n’y avait pas de corps, Dieu lui était bien là dans les témoignages d’amitié des camarades présents.

Que de témoignages d’une Église en monde ouvrier qui sait se rendre proche et qui est un chemin de libération pour ceux qui la découvrent comme pour ceux qui y sont engagés depuis longtemps.

Un livret au service de la relecture des initiatives pastorales

Tous ces témoignages ne sont que la partie émergé de l’Église en milieu ouvrier. Le GREPO veut faire connaître ces réalités mais veut surtout les mettre au service de toute l’Église pour permettre le développement de la mission et encourager la pratique de la relecture des initiatives pastorales.

C’est dans ce but que le GREPO du diocèse de Lille vient de publier un livret réunissant des témoignages d’initiatives pastorales locales. Plus de 40 pages de témoignages courts simples et forts disponibles auprès du GREPO pour la modique somme de 1€. Un « Must have » du chrétien engagé.

FullSizeRender 21

GREPO – Diocèse de Lille
Chez Jacques Bourgouin
60 route de Bierne
59380 Cappelle la Grande
grepo.dioceselille@gmail.com

GREPO : une révision de vie pour relire la mission en quartiers populaires

logo_grepoLe Groupe de Recherche et d’Étude en Pastorale Ouvrière soutient depuis de nombreuses années tous les acteurs de l’évangélisation en milieu ouvrier et quartiers populaires.

Par la relecture des initiatives locales, les recherches thématiques et la créations d’outils, le GREPO offre plus qu’une boite à outils, un véritable soutien pour des personnes missionnées parfois isolées sur leur territoire.

C’est dans cet esprit que le GREPO propose aux personnes missionnées en quartiers populaires une révision de vie pour relire leur mission de terrain. Une occasion de se réunir avec d’autres acteurs de la Mission en quartiers populaires pour faire le point et se lancer de nouveaux défis. Cette révision de vie est disponible auprès des trois équipes GREPO du diocèse (Lille, Tourcoing et Dunkerque).

Téléchargez la révision de vie ici : rdv-paroisses-et-quartiers-populaires-17-01-17-1

Le GREPO vote sa nouvelle charte pour relever les nouveaux défis de la pastorale en monde ouvrier

logo_grepoLe Groupe de Recherche et d’Étude en Pastorale Ouvrière (GREPO) a tenu son assemblée générale du 6 au 8 novembre 2016 à Orsay (91). 35 militants de toute la France étaient présent dont deux du diocèse de Lille, Geneviève Plichon et Jacques Bourgouin, venus représenter les trois équipes locales.

Cette assemblée générale fut historique car elle a votée une nouvelle la charte fondamentale du GREPO qui n’avait pas été changée depuis près de quarante ans. Or, depuis 40 ans, le monde ouvrier et sa pastorale ont évolué, le GREPO aussi d’ailleurs. Originellement composé de prêtres acteurs de la J.O.C., de l’A.C.E., de l’A.C.O. dans la pastorale des paroisses en quartiers populaires, le GREPO s’est ouvert aux laïcs en mission ecclésiale, aux religieux et religieuses ainsi qu’au diacres permanents.

Dans cette nouvelle charte, le GREPO reste fidèle à sa mission en se définissant comme un groupe « de recherche, de partage et de propositions » qui « recueille, confronte, analyse des expériences pastorales, se donne des moyens d’approfondissement et propose des orientations et des pratiques pastorales cohérentes ». Le GREPO réaffirme qu’il « inscrit sa recherche dans un effort missionnaire plus large mis en œuvre par l’ensemble de la Mission Ouvrière » et dit sa « mission d’interpeller l’ensemble de l’Église sur sa prise en compte des paroles et des actions des hommes et des femmes des milieux populaires ».

grepo
Une rencontre du GREPO

Le GREPO se tourne résolument vers l’avenir et vers les défis que les acteurs de l’Eglise en monde ouvrier sont appelés a relevé dans une société toujours plus inégalitaire et où le fossé entre les classes sociales se creusent chaque jours un peu plus. Ce beau temps d’échanges s’est conclu par l’élection du nouveau comité de liaison national et par le lancement d’un chantier visant a renouveler la communication notamment au travers d’un nouveau logo (à venir).

Dans le diocèse de Lille, les équipes du GREPO travaillent actuellement sur la rédaction d’une plaquette réunissant plus d’une vingtaine de faits de vie qui paraîtra bientôt. Elles travaillent également sur des outils pour la célébration du mariage pour des couples issus du milieu ouvrier et des quartiers populaires.

La nouvelle Charte du GREPO : charte-du-grepo-revue-a-lag-2016

Sur le site du GREPO vous trouverez un très bon diaporama de présentation