Des vacances d’été solidaires entre jeunes sur la côte d’opale avec la JOC

Comme beaucoup de jeunes aux moyens financiers limités, tu vas surement passer ton été à squatter au quartier ou à travailler pour faire rentrer un peu de monnaie. Mais la JOC t’ouvre une autre possibilité !

cucq
Cucq : the place to be !

Tu peux vivre une semaine de vacance solidaire avec d’autres jeunes au bord de la mer. Des vacances dont tu es acteurs, avec du sens et des valeurs. Un moment pour te poser, rire, faire la fête et rêver. Imaginer un monde meilleur et agir tes frères et sœurs. Viens ! ça va être beau et ça ne coûte que 35 euros. Viens vivre une semaine au top avec le camps d’été de la JOC.

C’est du 22 au 29 juillet ou du 29 juillet au 5 août 2018 (selon les inscriptions). Ça se passe à Cucq (62). Si tu ne viens pas, il manquera quelqu’un !

Télécharge l’invitation  : Invitation camp d’été JOC

Et inscris toi dès maintenant auprès de ta fédération locale :

– Stéphanie Rolet (Cambrai et environs) : 06 65 00 40 52
– Arnaud Dauchez (Roubaix Tourcoing Vallée de la Lys) : 06 74 90 52 96
– Damien Bindault (Dunkerque et littoral) : 06 63 76 02 42
– Frédéric Luddo (Pas de Calais) : 06 23 04 12 67
– Pascal Verbèke (Métropole lilloise) : 06 74 30 73 54
– Fernando Alves (Hazebrouck Flandres) : 06 76 92 26 32

Publicités
Catégories JOC

Les meilleurs moments de la fête des travailleurs du 1er mai 2018 avec la Mission Ouvrière lilloise

Le 1er mai 2018, sous un beau soleil printanier, le Mission Ouvrière a conviée les personnes du milieu ouvrier et des quartiers populaires de l’agglomération lilloise a fêter la fête internationale des travailleurs.

Dès 10h00, des dizaines de chrétiens, acteurs d’Eglise en paroisse, en ACO ou en ACE ont rejoint le cortège de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne dans la grande manifestation qui partait de la porte des postes à Lille se mêlant aux organisations politiques, syndicales et associatives du mouvement ouvrier.

Après ce beau défilé festif, la fête s’est poursuivie dans le quartier populaire de Moulins à la maison de la Mission Ouvrière de Lille par un grand barbecue. Une journée festive et militante dont vous retrouverez les plus beaux moments en photo ci-dessous :

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nominations 2018 : Du nouveau pour l’Eglise en milieu ouvrier et quartiers populaires !

En Eglise, avec le printemps vient le temps des nominations ! Si certains nomment cette période de l’année le « mercato de l’Eglise », on est loin des histoires de gros sous du monde du football puisse qu’il s’agit des nominations des prêtres au service des paroisses, doyennés et mouvements. Puisse que le monde bouge, l’Eglise aussi et elle fait bouger ses acteurs de terrain pour qu’ils puissent relever de nouveaux défis au service de nouvelles communautés locales.

Et pour la rentrée de septembre 2018, il y a du neuf pour l’Eglise en milieu ouvrier et quartiers populaires ! Impossible de faire le tour de tous les changements car le milieu ouvrier est présent de manière significative dans 12 des 14 doyennés et 42 paroisses du diocèse. Petit tour d’horizon non exhaustif :

Le Père Christophe WAMBRE, tout en restant prêtre accompagnateur de la pastorale des migrants, est nommé curé des paroisses Bienheureux Charles-de-Foucauld et Saint-Martin à Roubaix, des paroisses aux réalités populaires très majoritaire et à la grande diversité culturelle.

Le Père Maurin VANMEENEN, prêtre accompagnateur de la Mission Ouvrière de l’Agglomération Lilloise, tout en restant curé de la paroisse Saint-Barthélémy de Lesquin et de la paroisse de Ronchin est nommé doyen du doyenné Mélantois-Carembault.

Le Père Bruno COURTOIS, ancien responsable national de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, est nommé curé de la paroisse Saint-Eloi à Seclin-Attiches et de la paroisse Saint-Jehan en Mélantois à Houplin-Ancoisne et Noyelles-lès-Seclin.

Le Père Pascal DAME, tout en restant responsable du service diocésain pour les relations interreligieuses, est nommé curé de la paroisse de Mons-en-Baroeul avec une très forte réalité en quartier populaire.

Coté mouvements ça bouge aussi :

Le Père Lionel VANDENBRIELE, tout en demeurant prêtre ouvrier, est nommé prêtre accompagnateur de la mission ouvrière diocésaine.

Le Père Arnaud DAUCHEZ est nommé aumônier diocésain de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne.

Lionel et Arnaud
Lionel Vandenbriele et Arnaud Dauchez

Retrouvez toutes les nominations sur le site du diocèse 

 

Les olympiades pour l’emploi digne : une action de la JOC dans les rues de Lille

En ce samedi 28 avril 2018, le ciel lillois est à l’image de l’avenir professionnel de nombreux jeunes du milieu ouvrier et des quartiers populaires : il est chargé de nuages. Les nuages de la mauvaise orientation, des discriminations à l’embauche, des salaires bas et de la précarité. Mais ni les nuages du ciel ni ceux de l’avenir professionnel ne sont capables d’arrêter les jeunes de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne de l’agglomération lilloise qui veulent agir pour que chaque jeune ait accès à un emploi digne ! Un « travail libre, créatif, participatif et solidaire » (cf. Exhortation apostolique Evangilii gaudium, n. 192).

Une olympiade de l’emploi digne en pleine rue

Pour cela les jocistes ont choisi d’agir et de sensibiliser en organisant une grande action dans un des lieux publics les plus fréquenté de Lille : le jardin Vauban. Au programme : une olympiade de l’emploi digne. C’est à dire, une série d’animation et de jeux pour sensibiliser les passants à l’accès des jeunes à l’emploi digne et leur faire découvrir les 40 propositions de la JOC pour mettre le monde du travail au service du bien commun.

Plusieurs centaines de passants ont ainsi participé à la course d’obstacle des discriminations, au « qui est qui » des talents des jeunes, au jeu de l’oie du parcours professionnel… Même les enfants ont pu jouer tout en découvrant les valeurs fondamentales d’égalité au travail.

IMG_8784

Libérer la parole et porter des solutions

Une action qui a vue juste car les activités proposées ont surtout permit de libérer la parole de nombreux travailleurs en souffrance. Ainsi, une jeune femme qui après quelques mots échangés avec les jocistes, les larmes aux yeux, témoigne de sa situation de burn-out. Une réalité que le pape François avait dénoncé lors d’une homélie de fin 2016 en affirmant : « Nous avons créé une culture qui, d’une part, idolâtre la jeunesse cherchant à la rendre éternelle ; mais, paradoxalement, nous avons condamné nos jeunes à ne pas avoir d’espace de réelle insertion, parce que nous les avons lentement marginalisés de la vie publique, les obligeant à émigrer ou à mendier des occupations qui n’existent pas ou qui ne leur permettent pas de se projeter dans un lendemain ».

Pendant 8 heures, de 10h à 18h, les jeunes de la JOC ont mené l’action et ont donné a parole à des centaines de personnes qui ont ainsi pu découvrir l’Eglise sous un autre visage. Les jeunes militants ont également récolté plus de 150 signatures à la pétition pour l’emploi digne de la JOC.

Découvrez les 40 doléances construites par les jeunes des quartiers et signez la pétition de la JOC sur https://www.emploidigne.fr/

Découvrez l’article sur les olympiades de l’emploi digne paru dans le journal Croix du Nord 

Catégories JOC

JOC de Lille : Participez à un printemps au cœur de l’action !

La Jeunesse Ouvrière Chrétienne de l’agglomération lilloise vous propose un printemps au cœur de l’action pour l’accès des jeunes à un emploi digne. De nombreux événements sont proposés par le mouvement dans ce sens.

Proposition de la pétition lors de la soirée partenaire du CCFD : Lundi 19 mars de 19h à 21h (Maison de l’apostolat des laïcs, 39, rue de la Monnaie à Lille)

Le CCFD présente chaque année un de ses partenaires lors du Carême et nous invite à découvrir leurs luttes et à en être solidaires. Nous proposerons la pétition de la JOC à la fin de la rencontre. Louise, Guillaume et Hélène, jeunes militants de la JOC de Lille viendront à cette rencontre pour rencontrer Amabella, partenaire philippine du CCFD, et proposer la pétition de la JOC pour l’emploi digne des jeunes.

Comité des Jeunes Privés d’Emploi digne (CJPE): Jeudi 22 mars 17h30 à 19h30 (57, rue des meuniers à Lille)

Depuis de long mois, des jeunes en quête d’emplois dignes construisent des projets pour changer les choses. Lors de ce CJPE extraordinaire vous pourrez découvrir et valider le projet d’action dessiné par le collectif. Venez donner votre avis !

JOC expo

La messe comme un grand feu : samedi 25 mars à 10h30 en l’église saint Vincent de Paul à Lille (métro Porte de Douai).

Une messe pas comme les autres ! Parce que Dieu est présent dans toutes les initiatives pour la justice. Prenez place à la fête !

Ciné-débat : Jeudi 29 mars 2018 de 18h30 à 22h30 (57, rue des meuniers à Lille)

Une soirée de convivialité pour découvrir un film et partager sur les questions qu’il pose sur nos vies et la société.

Pâques en Mission Ouvrière : Samedi 31 mars à 16h00 (en l’église Saint Benoît Labre).

Un grand moment de fete avec tous les acteurs de l’Eglise dans le milieu ouvrier lillois. Un moment fort aussi pour la JOC car Thomas, jociste de Lille, viendra se présenter et annoncer qu’il chemine vers le baptême. Vous êtes tous invités à venir partager cette joie avec lui et les jeunes de JOC de Lille !

Action dans les Parcs et Jardins : 28 avril 2018 !

Plus de précisions après la validation du projet lors du CJPE !

Catégories JOC

La JOC vue par… Eric Belouet, chercheur associé au Centre d’Histoire Sociale de l’université de Paris

Une grande journée d’étude sur la fondation de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) a eu lieu le 18 novembre 2017 à l’Université de Lille 2 dans les locaux de la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales. Plus de 200 personnes étaient présente pour découvrir comment et pourquoi la JOC est née à Lille en 1926 et comment cette fondation a changer en profondeur l’Église catholique et le mouvement ouvrier français.

Eric Belouet

Chaque semaine, la Mission Ouvrière du diocèse de Lille vous fera découvrir le regard d’un intervenant ou d’un témoin de cette grande journée d’étude. Aujourd’hui, nous vous partageons les grandes lignes de l’intervention d’Eric Belouet, chercheur associé au Centre d’Histoire Sociale de l’université de Paris Sorbonne.

« J’ai consacré 23 ans de ma vie à suivre les parcours des anciens permanents de la JOC et de la JOCF afin de comprendre ce qu’ils ont fait après leur engagement en JOC. Je vais vous partager le parcours des premiers jocistes de l’agglomération lilloise ». C’est ainsi que Eric Belouet, chercheur associé au Centre d’Histoire Sociale de l’université de Paris Sorbonne, ouvre son intervention lors de la journée d’étude sur la fondation de la JOC à Lille qui s’est tenue dans les locaux de l’université de Lille le 18 novembre 2017.

De ces années de recherches, ils débute par tirer quelques conclurions générales : « La grande coupure dans l’histoire de la JOC c’est la seconde guerre mondiale. A ce moment le mouvement va changer de visage. Les années 50-60, c’est le vrai age d’or de la JOC qui est présente sur toutes les grandes thématiques et qui dispose de 200 permanents et permanentes ».

Puis il se concentre sur les figures lilloise du mouvement jociste : « la métropole lilloise a fournie à elle seule 5% des permanents de la JOC ». Parmi elles de grandes figures comme Fernand Bouxom qui s’engagera au MRP, sera député et vice président de l’assemblée nationale. Mais aussi Paul Noddings qui sera président de l’union nationale des associations familiales (UNAF).

Eric Belouet poursuit en soulignant que « pour les jocistes de la première génération (avant guerre) le syndicalisme se vit forcement à la CFTC et l’engagement politique au MRP. D’autres choix sont inconcevables tant la question de l’engagement chrétien est primordial. Ce n’est qu’après guerre que certains jocistes participeront à la transformation de la CFTC en CFDT. Et qu’a partir des années 60 que certains adhéreront à la CGT, au PS ou au PCF ».

Il conclut sont intervention en soulignant que « les permanents lillois étaient des travailleurs, surtout des petits employés. Ils se mettent très souvent en ménage avec d’autres jocistes ».

Retrouvez l’intégralité des interventions et des témoignages de la journée d’étude du 18 novembre 2017 dans les actes de la journée d’étude à paraître très bientôt.

Catégories JOC

La JOC vue par… Laurent Potenza, accompagnateur et ancien jociste de Roubaix

Une grande journée d’étude sur la fondation de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) a eu lieu le 18 novembre 2017 à l’Université de Lille 2 dans les locaux de la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales. Plus de 200 personnes étaient présente pour découvrir comment et pourquoi la JOC est née à Lille en 1926 et comment cette fondation a changer en profondeur l’Église catholique et le mouvement ouvrier français.

Laurent Potenza

Chaque semaine, la Mission Ouvrière du diocèse de Lille vous fera découvrir le regard d’un intervenant ou d’un témoin de cette grande journée d’étude. Aujourd’hui, nous vous partageons les grandes lignes de l’intervention de Laurent Potenza, ancien jociste roubaisien dans les années 90 et accompagnateur à Lille.

la JOC fut le mouvement qui lui a permit de réagir face aux indignités : « Au lycée, on faisait sur sport dans un grenier insalubre. Les pigeons nous faisaient dessus en plein cours. Avec la JOC, on a lutté. On a fait grève et on a mobilisé les médias. On a pu réagir et faire le lien entre notre action et notre foi ». Une action collective et un travail de relecture qui l’on profondément marqué et le marque toujours « La JOC m’a donné de la force et de la confiance pour agir aujourd’hui dans mon métier d’aide soignant ». Un parcours militant que se poursuit dans l’accompagnement des jeunes jocistes ce qui lui permet de conclure : « Je suis heureux d’accompagner la JOC aujourd’hui ».

La semaine prochaine, découvrez les grandes lignes de l’intervention d’Eric Belouet, chercheur associé au Centre d’Histoire Sociale de l’université de Paris Sorbonne

Retrouvez l’intégralité des interventions et des témoignages de la journée d’étude du 18 novembre 2017 dans les actes de la journée d’étude à paraître très bientôt.

Catégories JOC

Samedi 3 mars : la JOC vous invite à la journée de l’accompagnement des jeunes

« Pour la première fois de ma vie j’ai senti que j’étais vraiment utile à quelqu’un »

C’est par cette phrase qu’un adulte accompagnant pour la première fois des jeunes à un Temps fort militant de la JOC en janvier 2018 a décrit son expérience. Une expérience pas toujours de tout repos mais toujours pleine de richesse.

Dans une société où les jeunes issu du milieu ouvrier et des quartiers populaires sont de plus en plus mit à la marge, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne continue de leur donner les moyens de devenir acteur de leur vie, de la société et de l’Eglise. Elle le fait aussi parce que des adultes donne bénévolement de leur temps pour accompagner ou soutenir ces jeunes.

Le samedi 3 mars 2018 de 9h à 16h au 57, rue des meuniers à Lille, tout les adultes de bonne volonté ayant a cœur de soutenir ou d’accompagner les jeunes du milieu ouvrier sont invités à une journée de partage.

Une belle occasion de relire un parcours d’accompagnement mais aussi de découvrir cette démarche unique permise par la JOC. Osez l’aventure !

Acc jeunes

Catégories JOC

Wattrelos : soutenez les jeunes de la JOC en faisant laver votre voiture !

Depuis plus d’un an, la Jeunesse Ouvrière Chrétienne mène une importante campagne d’action sur l’accès des jeunes du milieu ouvrier à l’emploi digne. Dans la fédération JOC Roubaix Tourcoing Vallée de la Lys, les jeunes ont fait remplir des centaines d’enquête, et construit des propositions. Maintenant, ils préparent des actions locales pleines de peps !

Autant de belles choses qui nécessitent des moyens financiers. Les jocistes vous invitent donc à les soutenir en venant faire laver votre voiture le dimanche 18 mars 2018 de 16h00 à 18h00 devant l’espace St Pierre de Wattrelos (51, rue de la baillerie à Wattrelos).

En échange d’un soutien financier de votre choix, les jocistes feront briller votre voiture comme un sous neuf ! Ils comptent sur vous !

Car Wash JOC RTVDL mars 2018

 

Catégories JOC

La JOC vue par… Alain Bruneel, ancien jociste et député du Nord

Une grande journée d’étude sur la fondation de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) a eu lieu le 18 novembre 2017 à l’Université de Lille 2 dans les locaux de la faculté des sciences juridiques, politiques et sociales. Plus de 200 personnes étaient présente pour découvrir comment et pourquoi la JOC est née à Lille en 1926 et comment cette fondation a changer en profondeur l’Église catholique et le mouvement ouvrier français.

Chaque semaine, la Mission Ouvrière du diocèse de Lille vous fera découvrir le regard d’un intervenant ou d’un témoin de cette grande journée d’étude. Aujourd’hui, nous vous partageons les grandes lignes de l’intervention d’Alain Bruneel, ancien jociste et député communiste de la 16ème circonscription du Nord.

AB

Alain Bruneel débute son témoignage par un petit bilan : « Je suis de Tourcoing. J’ai été ouvrier en usine et maintenant je suis à l’assemblée nationale ! Quel fierté pour un ouvrier ».

Puis il revient aux sources : « Ma rencontre avec la JOC était naturelle. Un terreau ouvrier, des luttes syndicales, des chrétiens engagés… ». « Ce qui est extraordinaire en JOC c’est qu’on vous fait confiance. Vous comptez ! Jamais j’aurai cru prendre des responsabilités et la JOC m’en a confié. Elle m’a donné confiance en moi. Et quand tu as confiance en toi, tu fais confiance aux autres ».

Pour conclure « Je crois toujours en la capacité des gens à prendre leur vie en main et à la transformer. Et je le dois à la JOC ! Et croyez moi, à l’assemblée nationale, dans le groupe communiste et partout ailleurs, tout le monde sait d’où je viens, qui m’a formé ».

La semaine prochaine, découvrez les grandes lignes de l’intervention de Laurent Potenza, ancien jociste (années 90) et accompagnateur de la JOC à Lille.

Retrouvez l’intégralité des interventions et des témoignages de la journée d’étude du 18 novembre 2017 dans les actes de la journée d’étude à paraître très bientôt.