Conte, musique et loisirs créatifs à la fête de Noël en Mission Ouvrière d’Hazebrouck

Il y a bien longtemps, une étoile a guidé les rois mages vers l’enfant Jésus. En ce dimanche 7 janvier 2018, ce n’est pas une étoile mais la musique de Frédo et Gérard qui a guidée les participants vers la fête de Noël en Mission Ouvrière du doyenné cœur de Flandres.

De la musique et un conte

Au son du saxophone et de l’accordéon, ils étaient près de 80 réunis dans la salle Gambetta d’Hazebrouck pour fêter Noël ensemble. Enfants, jeunes, adultes et anciens ont été accueillis par un jus de fruit ou un café tout en s’inscrivant dans les ateliers qui allaient ponctuer l’après-midi.

P1070066

Après un petit mot d’accueil, un fil rouge autour des « rois mages d’aujourd’hui » donne le ton de la journée. Puis c’est autour du conte de Noël « Le père Martin » de Ruben Saillens que tous se réunissent. Lu à plusieurs voix par Gérard, Marie-France, Nicole, Frédo, Janine, Odette, Christelle, Christiane et Sabine, et illustré par un diaporama, ce conte replonge chacun en enfance. A cet age où les contes et légendes ne sont pas des histoires futiles mais où dernière chaque mot se cache du sens et une vérité sur le monde d’aujourd’hui. Un monde de plus en plus dur avec les personnes du monde ouvrier.

Des ateliers pour échanger et créer

Puis vient le temps de l’action ! Chacun est invité a rejoindre un atelier. L’atelier couronne propose de réaliser une couronne de Noël à partir des actions vécues dans l’année. L’atelier « rois-mages d’aujourd’hui » propose de réaliser des personnages à partir du message de Noël de la Mission Ouvrière. L’atelier « photophore » propose de réaliser une petite veilleuse à partir de la relecture que chacun fait du conte du père Martin. L’atelier « crèche » universelle propose d’échanger sur la vie et sur la diversité autour de crèche venues du monde entier. L’atelier « rois-mages » propose d’échanger autour du choix d’offrir un cadeau, de son sens au delà du consumérisme.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dans chacun des ateliers, l’activité manuelle se veut avant tout une occasion de partager des réalités réalités de vie à l’école, au travail, dans le quartier… Dessin, découpage, coloriage, photos, sont autant de moyens pour échanger sur le sens profond de Noël, sur cet enfant dormant dans une mangeoire et qui porte l’espoir de libération pour toute l’humanité. Un espoir toujours vivant aujourd’hui dans les luttes, les solidarités, les initiatives fraternelles qui se vivent et dont cette fête est le porte-voix.

Un partage de vie et de Parole

Toutes les réalisations des ateliers sont alors mises en commun. Les « grains de folie » décorent l’arbre de Noël, les rois-mages apportent les cadeaux dans la crèche sous le vol des colombes de paix. Sur chacun de ces éléments décoratifs est écrit un morceau de vie, d’engagement, de foi, de conviction des participants. Autant de paroles que le père Christophe, prêtre et doyen du lieu, a su éclairer avec la Parole de Dieu et faire monter vers lui par la prière et le chant.

P1070080

Un moment fort qui se poursuit avec le partage de la galette des rois et le tirage au sort de la tombola. Mais cet après-midi il n’y eu pas de perdants car chacun est reparti chez lui avec un trésor bien plus grand que les richesses de ce monde : la fraternité.

Publicités

L’épiphanie au Pacot-Vandracq, quartier populaire de Lambersart

Niché au nord de Lambersart, le quartier populaire Pacot-Vandracq est un peu un ovni dans  une des villes les plus riches de la métropole lilloise. Pacot-Vandracq c’est 1200 habitants dont 38,2% en situation de pauvreté. C’est aussi une vie d’Eglise avec une équipe d’Action Catholique Ouvrière (ACO) très impliquée dans la vie locale.

Une équipe d’ACO qui a décidé de fêter Noël en quartier populaire le samedi 6 janvier 2018 avec les habitants du quartier. Tout débute avec le visionnage du message de Noël de la Mission Ouvrière. Yves prend alors la parole pour expliquer le sens de l’épiphanie « Dieu a envoyé son fils pour le monde entier et non seulement que pour un peuple élu ».

Puis autour de quelques questions, les participants partagent ce qu’ils vivent et ce que Noël change à tout ça. Un temps d’échange qui se conclut par la rédaction de « grains de folie », ces petites balles de polystyrène utilisées à l’occasion de la fête des 60 ans de la Mission Ouvrière du 23 septembre à Lille.

« Le tricot solidaire », « Agir pour que l’esprit s’ouvre », « Les tricoteuses de Lambersart créent du lien entre des personnes », « Le soutien de Michel »… Ces grains de folie mettent en lumière l’importance de lien et de la fraternité dans cette petite communauté à l’oeuvre. De cette fête naît un projet : rencontrer les jeunes migrants pour leur permettre de partager ce qu’ils ont vécu, de faire un récit de vie.

Photo Noel Paquot 2017

Et bien sur la fête se conclue avec un chant : « L’inaccessible étoile » de Jacques Brel et avec une galette des rois partagée.

« Après l’heure, c’est toujours l’heure » pour le Noël en quartiers populaires du Baroeul

Vendredi 12 janvier 2017, les fêtes de la nativité sont derrière nous ? Pas encore tout à fait ! A Mons en Baroeul, les acteurs de la Mission Ouvrière ont invités leurs proches à venir fêter Noël ensemble.

20180112_172353190_iOS

Un temps de partage a permit à chacun d’apporter ce qu’il vit, ce qui se vit dans le quartier et au travail. Le message de Noël de la Mission Ouvrière a donner a chacun une occasion de s’émouvoir, de s’indigner et de prier pour la construction d’un monde plus juste et fraternel.

Une fête qui a finie dans la convivialité avec une galette des rois partagée et un petit verre. Pour une soirée encore un enfant né il y a plus de 2000 ans a réunit autour de lui des gens d’horizons divers pour un moment pas comme les autres.

Un vent de jeunesse souffle sur la fête de Noel en monde ouvrier et quartiers populaires du littoral dunkerquois

Un vent de jeunesse a soufflé cette année sur la fête de Noël de la Mission Ouvrière du littoral dunkerquois. Jeunesse par le lieu, puisque la célébration s’est tenue dans l’église du Sacré Cœur de Saint Pol sur Mer. Une magnifique petite église en bois de récupération érigée en 1929 au cœur de la cité des cheminots et entièrement rénovée cette année. Jeunesse aussi par les organisateurs puisque cette année ce sont les jeunes de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC) qui ont préparé et animé cette belle fête de Noël avec le soutien des membres de la coordination de Mission Ouvrière.

09-IMG_0341

Partage autour des « grains de folie »

Plus d’une soixantaine de personnes sont venues participer à la fête ce samedi 23 décembre 2017. Une fois bien installés et accueilles par leurs hôtes, les invités ont découvert le message de Noël de la Mission Ouvrière au travers d’un montage vidéo. Puis, sept personnes ont lu la partie de ce message proposant de relire et de réfléchir sur plusieurs thèmes : Pauvreté, Écologie, Souffrance, Paix, Église, Économie solidaire, Immigration.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les participants se sont alors répartis en petits groupe pour échanger autour de quelques questions à la lumière de ces différents thèmes. Les échanges furent riches et ont permit des partages de vie, des témoignages d’engagement et de foi, des peurs et des espoirs… Autant de mots qui ont été notés sur des « grains de folie », ces petites balles de polystyrène qui ont été au cœur de la fête des 60 ans de la Mission Ouvrière en septembre 2017. Mais aujourd’hui, ces « grains de folie » décorés par toute cette vie et ces luttes sont devenues des boules de Noël qui ont été accrochées à l’arbre du CCFD en attendant de venir décorer les arbres de Noël des participants.

Une célébration dynamique en communion avec d’autres

Après le temps du partage vient le temps de la célébration animée par les jeunes de la JOC qui ont transmis leur énergie par leurs mots, de la musique, des chants et des compositions florales. Une célébration vécue en communion avec les personnes en détention de la maison d’arrêt de Dunkerque par l’intermédiaire du Père Damien Bindault leur aumônier qui a apporté des objets qu’ils ont réalisés avec le métal de boites de boisson.

DSC_0493

Une fête avant tout !

Un moment de prière fort qui s’est conclue par un beau goûter de noël autour d’un gâteau brioché et d’un chocolat chaud.

01-IMG_0355

Merci à tous ceux qui ont donné de leur savoir-faire et de leur temps pour faire de cette célébration un moment de réflexion et de recueillement.

La Mission Ouvrière de Roubaix chamboule la vie à l’épiphanie !

Une vingtaine de personnes s’est retrouvée l’après midi du samedi 6 janvier 2018 au 95, rue de Lille à Roubaix pour fêter l’Épiphanie avec la Mission Ouvrière à Roubaix.

En arrivant, chacun a reçu un « grain de folie », une petite balle de polystyrène blanche sur laquelle il a été invité à noter son prénom, avec quoi il venait et ce qui le fait vivre. Après un accueil chaleureux, les participants ont été invités à participer à différents jeux inspirés des jeux traditionnels de la région.

Le chamboule tout, chamboule la vie

Le chamboule tout, chamboule la vie est un jeu de quilles original puisse que sur les quilles, les participants ont écrit ce qui les empêche de vivre heureux : « la précarité, la solitude, le chômage, la division « pour mieux régner », l’indifférence, le harcèlement, la pauvreté, les inégalités, la violence, les problèmes et les incompréhensions familiales, la haine, les sans papiers, le handicap, le racisme, la misère, le découragement, l’isolement, le mal, les nombrilistes, la jalousie, la sur-condamnation, la souffrance, les mauvais esprits, l’orgueil, l’argent, la maltraitance envers les enfants et les personnes âgées, l’individualité, le qu’en dira-t-on, le rejet de l’autre ».

20180106_132547000_iOS

Pour chambouler ces quilles, quoi de mieux que les « grains de folie » sur lesquelles chacun a écrit ce qui le fait vivre : « les liens multiples et variés, la popote (table ouverte paroissiale), l’accueil, la confiance dans l’avenir, la vie, les uns les autres, Noël au Secours Catholique, la solidarité, Frat’Eveil, les gens que nous rencontrons, le fil de l’Epeule, les enfants, l’espoir, la cordialité, rencontrer les autres, la fraternité, l’amitié, la joie, la musique, les sourires, les visites aux familles Roms (quelle folie!), les partages, l’écoute, Jésus ».

Noel mo roubaix

Avec tant de vie et d’engagement, aucune quille n’a su rester debout ! Les grains de folie sont ensuite jetés dans des boites disant ce que chacun souhaite vivre à l’avenir : accueillir, partager, aller vers, la solidarité, le soutien, l’écoute, l’aide.

Passe-moi la boule

Puis, les participants se sont mis en cercle pour un nouveau jeu. Chacun pouvait jeter un « grain de folie » à un autre en se présentant. Un moyen original de se découvrir et d’approfondir les liens.

20180106_142646000_iOS

Message de Noël, partage et galette

Au cœur de cet après midi, trois personnes ont lu le message de Noël de la Mission Ouvrière : « la naissance de Jésus est un appel à une vie nouvelle qui passe par nos actes ». Un message qui a provoqué de nombreux échanges. Des échanges qui se sont poursuivies autour d’une tasse de café, d’un jus de fruit et d’une part de galette

20180106_150508000_iOS

Des étoiles et des sourires éclairaient les visages au retour chez soi.

 

Une fête de Noël pour changer de regard à Tourcoing

Et si Noël n’était pas qu’une fête ? Si ce grand moment de l’année était aussi une invitation à changer de regard ?

Une fête de Noël au cœur du quartier de la Bourgogne

En ce dimanche 17 décembre 2017, dans le quartier populaire de la Bourgogne à Tourcoing, même la grande route conduisant à l’église Saint Thomas a revêtue ses habits de fête. Le verglas que la nuit glaciale a déposé sur la chaussée d’asphalte la fait briller de mille feux sous le soleil matinal. Bravant le froid, une vingtaine de personnes de tous horizons se sont réunis pour fêter Noël et changer de regard sur le monde, leur vie, leur quartier…

20171217_091950975_iOS
Café et chocolat chaud accueillent les participants

C’est avec un café ou un chocolat bien chaud qu’ils sont accueillis dans la salle paroissiale de la grande église en béton nichée au cœur du quartier. Les nouveaux rencontrent les anciens qui se retrouvent et échangent leurs vœux. Chacun s’installe autour d’une des tables orientée vers l’écran géant sur lequel est bientôt projeté le message de Noël de la Mission Ouvrière. Quand la lecture à plusieurs voix débute un grand silence remplit la salle. Un silence brisé quelques minutes plus tard par le chant « une belle histoire » écrite par un membre de l’Action Catholique Ouvrière d’Halluin qui chacun reprend.

Noël révèle la vie d’aujourd’hui

Puis chaque petit groupe prend un temps de partage sur le sens de Noël dans sa vie et sur la manière dont les mots du message de Noël résonnent dans leur vie et leurs engagements. Autour des tables, chacun prend la parole. Cette année encore, la vie des personnes présentes aura été marqué par des difficultés professionnelles, familiales, de santé… Mais aussi par de la révolte, de l’espérance, des joies, des victoires. Plusieurs thématiques du message de Noël ont marquées les participants :

La souffrance : les participants ont partagé de situations de souffrances vécues au travail : « Je connais une personne qui a subie des problèmes de santé qui lui ont fait perdre son emploi ». Une souffrance qui est aussi un moteur d’engagement : « La rencontre de ceux qui souffre nous booste pour agir ».

L’économie solidaire : aucun métiers et aucune entreprise n’échappe aujourd’hui aux exigences de rentabilité à outrance qui font passer le profit devant l’humain. Les participants ont partagé l’espérance en une économie dont la valeur ajoutée est l’humain et pas l’argent à l’image de ce que porte le pape François dans son exhortation apostolique « Evangelii Gaudium ».

L’écologie : « On a besoin de préserver la planète parce qu’à un moment ça va faire boom. L’écologie c’est global : la santé, le travail… » confie un des participant au nom de son groupe. Le pouvoir de la finance détruit l’Homme et la planète.

20171217_095257038_iOS
Temps de partage en petits groupes

Noël : une lumière, un combat…

Et Noël dans tout ça ? Les participants ont partagé leur regard sur cette célébration : « Noël c’est la famille », « c’est l’émerveillement d’une Foi concrète. Jésus est une merveille qui illumine notre vie ». « Noël est une pause dans la folie du monde ». « C’est un moment en famille. Et même si personne ne parle de Jésus autour de la table, Jésus sera quand même présent ». « C’est un retour aux sources, le message d’un enfant qui délivre ». « C’est la lumière, la joie, la paix, la naissance, la solidarité… ».

Mais noël n’est pas qu’une fête ou des valeurs, c’est aussi un combat : « Noël est un moment où on va à l’essentiel mais aussi un combat pour ne pas que ce soit juste une fête de la bouffe et des cadeaux ». « c’est Noël toute l’année quand les copains se mettent en route ». «Noël donne l’envie d’être présente avec les gens en colère. Pour moi, Noël ça veut dire que c’est là qu’il faut être, avec ceux qui souffrent, car c’est là que se révélera le meilleur de l’humanité ».

20171217_091000655_iOS
Cinq crèches venues des quatre coins du monde

Des bonnes nouvelles en cadeau

Après ce temps de partage, chacun est invité a écrire une bonne nouvelle sur un papier et, s’il le souhaite, à la partager avec la communauté et à la déposer devant une des cinq crèches disposées sur la table. Des crèches en provenance des quatre coins du monde à l’image de la grande diversité culturelle de la ville et du quartier.

20171217_105514009_iOS
Chacun dépose sa bonne nouvelle devant les crèches

Quelques bonnes nouvelles partagées :

Célébrer Noël avec ma famille. Les enfants handicapés qui écrivent une carte de Noël à leurs parents, Une entreprise d’insertion qui arrive à trouver les moyens de contourner critères injustes du gouvernement pour continuer son activité, Un directeur de magasin qui décide de donner un juste prix au lait pour que les agriculteurs vivent dignement, Nous sommes ensemble ! Quelle Bonne Nouvelle ! Tous seul on va plus vite, ensemble on va plus loin ! L’entraide des bénévoles et des bénéficiaires du Secours Populaire, Mon gendre qui travaille sur un chantier en Afrique pour apporter de l’électricité au Burkina Faso. Notre fond de solidarité pour aider des migrants à Halluin a reçu de beaux dons, il y a des gens qui pense encore aux autres. La fête du vivre ensemble avec la CLCV. On voit de la solidarité. Quelle joie de voir des femmes qui grandissent, prennent leur place. Les jeunes de la JOC a qui l’Église fait confiance et leur donne la chance de mener des projets. Les copains qui se mettent en route. La communauté de proximité à la Bourgogne qui tisse des liens entre les habitants. Aurelie qui se lance en ACO. Elle prépare la prochaine réunion d’équipe. Il y a encore des gens qui pense qu’on peut agir pour changer les choses. A la maternelle où je travaille, il y a une équipe attentive au bien être des enfants avec un climat de bienveillance. Notre belle fille va signé son CDI ! Le petit groupe qui démarre dans le quartier avec l’ACE…

La matinée se conclue par une prière autour de la crèche, avant que chacun ne reparte… avec un autre regard.

20171217_105534664_iOS

La Mission Ouvrière et le CCFD célèbrent un Noël fraternel dans les Weppes

Cette année, la Mission Ouvrière et le CCFD du doyenné Haubourdin-Weppes ont choisi de fêter Noël ensemble autour d’un thème qui les uni : la fraternité. Une fraternité qui se vit dans nos quartiers populaires par des initiatives créatrices de lien social et nos luttes dans le monde du travail. Une fraternité qui se vit aussi par la solidarité avec ceux qui agissent dans les pays du Sud contre la faim et pour le développement. C’est cette fraternité dont Noël est un signe fort qui a réunit près d’une cinquantaine de personnes dans la salle St Jean de Wavrin le dimanche 17 décembre.

20171217_154219465_iOS

A leur arrivée, les participants sont accueillis avec un jus de fruit ou un café. Ils sont ensuite invités à noter leur nom sur une étiquette et les engagements fraternels auxquels ils participent sur une étoile. Philippe, Véronique, Pierre, Marie-France… Au fur et à mesure des arrivées, les noms sont déposés au pied de Marie, Joseph et Jésus dans la crèche. CCFD, ACO, CGT, Vie Libre, Magdala, FCPE… Chaque étoile, chaque engagement, est accroché dans le ciel de la crèche comme autant de guides dans la construction du Royaume de Dieu.

Une fois le ciel rempli d’étoiles, les participants s’installent en petit groupes. Après un temps de présentation, ils échangent autour de la question : De quels gestes de fraternité suis-je témoin, suis-je acteur ? C’est alors une avalanche de belles rencontres, de récits de vie, de combats militants qui sont partagés. Untel témoigne de son action caritative au CCFD, au Secours Catholique ou auprès des migrants. Un autre dit sa joie d’accompagner des jeunes de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne ou des enfants de l’Action Catholique des Enfants. Une autre partage son combat dans son entreprise pour faire respecter les droits et la dignité d’une collègue en souffrance.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Les organisateurs invitent alors chaque groupe à dire ce qu’il y a de comment dans tous leurs témoignages. Chaque groupe prend la parole. L’un d’entre eux dit : «  Au début, il y a l’attention aux autres. C’est ce qui nous conduit à nous engager. Car nous sommes tous filles et fils de Dieu. Personne ne compte pour du beurre. Il y a aussi la confiance. Celle que l’on donne a ceux avec qui ont agi. Mais aussi celle qu’on nous fait et qui nous fait prendre conscience de nos capacités. Enfin il y a la cohérence. On ne peut pas aider ceux qui souffrent des injustices sans combattre le système économique qui provoque ces injustices ».

Les salves d’applaudissements se succèdent. Pour mettre ces riches échanges en valeur, chaque participant est invité à écrire, dessiner, illustrer ce qu’il a dit sur un grain de folie, c’est a dire une boule de polystyrène comme celle qui ont déferlées dans les rues de Lille à l’occasion des 60 ans de la Mission Ouvrière à Lille, le 23 septembre 2017. Puis les grains de folie sont mit en guirlande avec des petites figurines sur lesquelles son noté les noms des personnes avec qui son vécues les actions fraternelles. Les guirlandes sont ensuite accrochées dans le sapin de Noël.

20171217_160733626_iOS

C’est alors que le silence se fait pour regarder la vidéo du message de Noël en Mission Ouvrière. André, diacre en monde ouvrier, prend la parole pour animer un temps de célébration autour de la Parole de Dieu. Après la lecture de l’évangile, il commente : « La Fraternité c’est jamais gagné ! Noël nous invite à mouiller la chemise pour aller aux périphéries ».

Un bel après midi qui se fini par la prière du Notre Père, un chant et surtout un goûter de Noël qui fleure bon la coquille et le chocolat chaud.

Fête de Noël en quartiers populaires à Lille : « Dieu est avec nous ! »

L’église Saint Benoit Labre du quartier populaire de Wazemmes à Lille brille de mille feux en ce samedi 16 décembre 2017 pour accueillir la fête de Noël en monde ouvrier et quartiers populaires de la Mission Ouvrière de Lille. Fraîchement restaurée, l’église a retrouvé sa blancheur immaculée. Les premiers arrivés, accueillis avec un bon café chaud et des percussions africaines, prennent le temps d’admirer la fresque du chœur représentant le Christ entouré de St Benoît Labre et des paroissiens. C’est l’occasion de se donner des nouvelles, de découvrir les nouveaux et de se demander qu’est ce que l’équipe de préparation a bien pu imaginer pour ce Noël.

20171216_152844653_iOS

Un message, des partages

A l’appel des organisateurs, les 90 personnes présentes s’asseyent dans les premiers rangs de l’église, devant l’écran du vidéoprojecteur. Après quelques mots d’introduction, la vidéo du message de Noël de la Mission Ouvrière est projeté. Chacun peut suivre sur son petit livret personnel. Les mots sont forts. Chacun découvre cette parole atypique ancrée dans les réalités de vie de ceux qui vivent et travaillent dans le monde ouvrier. La vidéo prend fin sur trois questions : Qu’est-ce que tu trouves beau dans la vie ? Qu’est-ce que signifie Noël pour toi ? Qu’est-ce que tu aurais envie de construire dans ta vie et dans le monde ?

Des petits groupes de 4-5 personnes se forment pour échanger autour de ces questions. Chacun tient à la main un feutre et un grain de folie, c’est à dire un balle de polystyrène comme celle qui ont été utilisée lors de l’action symbolique des 60 ans de la Mission Ouvrière à Lille le 23 septembre 2017. Les uns après les autres, les participants partagent, écoutent et écrivent les mots qui les marquent sur leur grain de folie qu’ils décorent avec soin.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Dieu est avec nous !

Après ce temps de partage, on lit un passage de l’évangile selon Matthieu dans lequel un ange informe Joseph de la future naissance de Jésus et lui confie « Tout cela est arrivé pour que soit accomplie la parole du Seigneur prononcée par le prophète : Voici que la Vierge concevra, et elle enfantera un fils ; on lui donnera le nom d’Emmanuel, qui se traduit :  »Dieu-avec-nous » ».

Le père Maurin Van Meenen, prêtre accompagnateur de la Mission Ouvrière de l’agglomération lilloise, donne son regard sur ce passage de l’écriture sainte : « En tant que chrétien, nous pouvons avoir la certitude que la seule volonté de Dieu c’est de nous donner son amour, sa tendresse et que nous construisions un monde plus juste. Jésus révèle au monde entier que Dieu n’est ni au dessus, ni à côté, ni devant nous. Il est avec nous ! Il est aussi avec tout ces mots d’amour et de partage que vous avez marqué sur nos grains de folie ».

20171216_163105579_iOS

La fraternité au cœur de Noël

Alors chacun vient accrocher son grain de folie sur le sapin de Noël. Certains prennent la parole et témoignent d’un moment de vie fort comme cette dame qui dit : « Il y a peu de temps j’ai trouvé ma porte d’entrée bombardée avec des œufs. Ça fait un choc. Alors d’autres habitants de mon immeuble sont venus me parler. Ils m’ont dit de ne pas rester seule et m’ont invités. Il y a même une personne qui a prit le temps de redécorer le hall de l’immeuble. C’est beau ».

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Quand chacun a regagné sa place, les organisateurs offrent aux participants un lumignon et on partage la prière du Notre Père. Puis entraîné par un chanteur percussionniste, la foule entonne des chants traditionnels de Noël : Il est né le divin enfant, Sainte nuit…

La soirée se conclue par une grande auberge espagnole.

20171216_165801043_iOS

Armentières : Le partage au cœur du Noël des chrétiens du monde ouvrier et des quartiers populaires

Dimanche 10 décembre 2017 dans l’après midi, les acteurs de la Mission Ouvrière de l’armentièrois investissent le centre pastoral de la rue Denis Papin à Armentières pour fêter Noël avec les personnes du monde ouvrier et des quartiers populaires.

70 personnes de tous horizons

Un changement de lieu judicieux car les 70 personnes présentes auraient eu bien du mal a tenir toutes dans la salle « 12 apôtres » du centre ville où se tient habituellement la fête. Des personnes de tous horizons : militants des mouvements mais aussi des nouveaux, des habitants du quartier, des paroissiens, le père Lesage (doyen), des familles du Secours Catholique et des migrants géorgien, rwandais, guinéen…

IMG_7536

Tous sont venus fêter la naissance de Jésus et vivre un moment de fraternité et de convivialité. Ils sont accueillis par quelques mots de l’équipe de préparation qui les invite à regarder la vidéo sur l’événement symbolique des 60 ans de la Mission Ouvrière qui a eu lieu le 23 septembre 2017 à Lille et auquel de nombreux armentièrois ont participé.

La salle se remplie d’un profond silence au moment de lire le message de Noël de la Mission Ouvrière. Puis chacun est inviter a rejoindre un petit groupe pour partager autour d’un des quatre thème issus du message : Souffrance – espérance / Paix – construire ensemble / Pauvreté / Protection de la planète.

Des échanges fraternels

Ce n’est pas un débat d’idée qui s’engage, c’est un moment d’échange fraternel où chacun témoigne de ce qu’il vit au quotidien et des signes d’espérance qu’il voit. Les enfants aussi ont leur groupe de partage. Pour chaque thèmes des paroles fortes émergent :

L’écologie, c’est notre avenir en commun ! A chacun son travail, nous les enfants, trier nos déchets, ramasser les papiers, vous les adultes, ne pas gaspiller, agir comme çà, c’est permettre à notre planète de respirer !

Les pauvretés : pas si fragiles si nous sommes acteurs ! Oser aller vers l’autre ! On est tous le « riche » de quelqu’un ! Notre regard peut faire grandir !

La paix : La paix, c’est réussir ensemble ! quelle place déjà je prends ? Accepter de vivre ensemble, de s’écouter, de se parler !

Les souffrances : quelle place je donne à l’autre ? Oser mettre l’Espérance ! Lutter contre l’indifférence, le jugement et créer la fraternité ! Pouvoir en parler et trouver un lieu d’écoute et de partage !

Un moment de communion et d’espérance

Après les mots viennent les actes ! Chaque participant est invité a s’inspirer de ce qu’il a échangé avec les autres pour décorer une boule de Noël… enfin plutôt un grain de folie ! Un beau moment intergénérationnel où chacun, grand ou petit, a mit la main à la pâte et aidé l’autre. Puis les grains de folie sont venus décorer le sapin de Noël.

IMG_7541

Vient le temps de la célébration et de la proclamation de l’évangile. On se réjouit ensemble de cette Bonne Nouvelle : Un sauveur nous est né ! On amène la crèche au centre de laquelle est posé cet enfant si petit, fragile, issu d’une famille atypique de travailleurs pauvres, sans un toit pour se protéger. Alors, une enfant arménienne prend la parole et déclame de tête une prière qu’elle a écrit à Jésus. Puis la célébration se termine sur un chant.

Avant de prendre un bon goûter de Noël ensemble, les participants s’offrent les uns au autre leur boule de Noël et un lumignon. Après avoir bu un café ou un chocolat chaud chacun rentre chez soi avec une certitude au cœur : j’ai des frères avec moi et un Père tout là haut.

IMG_7546

Paroles de luttes de militants politiques membres de l’ACO du diocèse de Lille

Dans le diocèse de Lille, l’Action Catholique Ouvrière (ACO) réunit de nombreux chrétiens du monde ouvrier et des quartiers populaires. Parmi eux un grand nombre sont engagés dans la vie politique : élus, militants, adhérents, sympathisants ou acteurs de différentes organisations politiques, ils se retrouvent en ACO pour relire leur engagement à la lumière de l’Évangile.

creche militante2
Né pauvre parmi les pauvre, le Christ lève le poing avec ceux qui luttent

En novembre 2017, des militants politiques de l’Action Catholique Ouvrière de la Métropole Lille Roubaix Tourcoing se sont retrouvés lors d’un « relais » pour partager sur la situation actuelle. Lors de cette rencontre, ils ont souhaité exprimer une parole à l’occasion de Noël : Noël 2017 : Celui qui vient au monde naît sur la paille pour manifester la dignité de tout être humain !

Découvrez cette parole : Parole des engagés politiques en ACO Lille Noël 2017

Une parole forte qui met la dignité de la personne humaine au centre : Avec la Naissance de Jésus c’est la condamnation de ce vieux monde de l’argent… Il inaugure un monde nouveau que nous sommes appelés à bâtir avec lui, un monde où chacun-e « vaut plus que tout l’or du monde ! »