Frat’éveil : une formation action au service des projets de fraternité

En 2013, la dynamique Diaconia, le grand rassemblement de l’Église sur le service du frère, a initié de nombreuses initiatives locales. Dans le diocèse de Lille, ces initiatives sont partagées au sein du collectif Frat’éveil qui réunit les acteurs de solidarité du diocèse et des personnes en situation de fragilité. La Mission Ouvrière participe activement à ce collectif et aux initiatives locales de solidarité (fêtes de la fraternité, Lille de nos rêves, partages…).

Il y a un an, Frat’éveil a lancé une formation innovante pour permettre a des binômes de construire et mener des projets de fraternité. Dans un bel article du 16 juin 2017, le journal Croix du Nord revient sur cette formation-action qui a réunit une vingtaine de personnes pendant un an dont un grand nombre d’acteurs locaux de la Mission Ouvrière de l’agglomération lilloise, de Roubaix et de Tourcoing. Vous les reconnaîtrez sur la photo ci-dessous.

Croix du nord - formation action

participants 10 06 2017 1

Une belle initiative qui appelle a des suites sur le terrain avec les projets en cours et dans le diocèse avec peut-être une nouvelle session de formation !

Publicités

Migrants : la Mission Ouvrière de Roubaix et ses partenaires interpellent les candidats

Le groupe « Envie de partager avec les migrants » réunit des croyants de Roubaix, militant-e-s à l’association AGIR, la Solidarité, la Pastorale des Migrants, la Mission Ouvrière etc…

main

Ensemble, ils ont adressé une lettre aux candidats aux élections législatives des 7ème et 8ème circonscriptions du Nord pour les interpeller sur les mesures qu’ils souhaiteraient mettre en oeuvre en matière d’entrée et de séjour des immigrés.

Roubaix est une terre ouvrière marqué par une grande diversité culturelle et religieuse. La présence des migrants y est forte. Le collectif souhaite rappeler que le respect de la personne doit être le fondement de toute politique migratoire.

A l’aube du second tour, découvrez cette lettre et les premières réactions des candidats.

IMG_6810IMG_6809

Grande joie ! Damien sera ordonné prêtre dimanche 25 juin

orddbindaultDamien Bindault est un jeune séminariste originaire de Roubaix. Séminariste… Plus pour très longtemps car après des années de cheminement et d’études, il sera ordonné prêtre le dimanche 25 juin 2017 à 15h30 en la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille !

En insertion sur la paroisse de Grande Synthe, Damien accompagne la JOC du littoral dunkerquois dont il est l’aumônier fédéral. Il participe aussi activement à l’équipe locale de Mission Ouvrière et intervient en prison. La phrase de l’évangile de Matthieu par laquelle il nous invite à son ordination est à l’image de son engagement avec la Mission Ouvrière.

Citation Damien Bindault

L’ordination de Damien est une grande joie pour tous les acteurs de la Mission Ouvrière. Dans cette étape importante et dans toute sa vie de prêtre nous voulons être à ses cotés pour porter et faire vivre la Bonne Nouvelle de Jésus Christ en milieu ouvrier et dans les quartiers populaires.

vidéo damien
Vidéo : Damien vous invite à son ordination

Soyons nombreux le dimanche 25 juin 2017 à 15h30 en la cathédrale Notre-Dame-de-la-Treille pour partager cette joie avec lui.

Merci Patron ! La Mission Ouvrière partenaire du festival « des hommes et des films »

La huitième édition du festival diocésain de cinéma « des hommes et des films » pose une question qui traverse la société française et en particulier le milieu ouvrier : Moi, faible et fragile ?

festival du film afficheLa société de l’argent-roi et de la compétitivité à outrance nous invite sans cesse à la performance au travail, dans nos familles, dans nos loisirs… Comme s’il nous fallait à tout prix être des super-héros du quotidien… Capables de surmonter les obstacles et les difficultés, de nous adapter à de nouveaux modes de vie, de repousser sans cesse nos limites pour être toujours plus performants, rapides, efficaces… Sans jamais lâcher prise ! Et qu’importe si ce tourbillon nous fait chuter ou perdre la tête. Et tant pis pour les plus faibles, laissés sur le bord du chemin. Tant pis pour chacun d’entre nous, pour nos failles, nos manques et nos fragilités. Serait-on en train d’oublier que la vie elle-même ne tient qu’à un fil ?

Cette nouvelle édition du festival propose, à travers dix films, d’aller à contre-courant et d’accueillir autrement nos fragilités et nos faiblesses. Pour qu’elles nous ouvrent à un présent plus fort, à une humanité plus divine. Pour qu’elles deviennent des leviers capables de faire dérailler une société conçue et organisée au profit des plus forts.

La Mission Ouvrière du diocèse de Lille est partenaire du festival en particulier pour la projection du film César du meilleur documentaire 2017 : Merci Patron de François Ruffin qui fera la clôture du festival le mardi 30 mai à 20h au Métropole à Lille (26, rue des ponts de Comines)

Merci Patron ! Un film devenu une icône du combat ouvrier pour la dignité des travailleurs. Pour Jocelyne et Serge Klur, rien ne va plus : leur usine, qui fabriquait des costumes Kenzo (Groupe LVMH) à Poix-du-Nord, a été délocalisée en Pologne. Le couple, au chômage, risque de perdre sa maison. Mais François Ruffin, fondateur du journal Fakir, frappe à leur porte avec l’ambition de voler dans les plumes de Bernard Arnault, le PDG du groupe LVMH et responsable de la délocalisation. Ces David frondeurs pourront-ils l’emporter contre ce Goliath milliardaire ?

Merci Patron
Bande Annonce du film Merci Patron !

 

La projection sera suivie d’un échange avec Louisette Faréniaux, maître de conférences honoraire en études cinématographiques. Venez nombreux !

Retrouvez toute la programmation du festival « des hommes et des films » sur le site du diocèse de Lille.

A la veille du 1er tour des organisations chrétiennes dont la JOC et l’ACO appellent à un sursaut citoyen

De nombreuses organisations et mouvements d’Eglise lancent un appel au sursaut citoyen à quelques jour des élections.  Parmi eux des composantes de la Mission Ouvrière (JOC, ACO) et un grand nombre de nos partenaires. A lire et partager :

urne-604

A la veille du grand rendez-vous démocratique qu’est l’élection présidentielle, dans un contexte de discrédit grandissant de la parole publique et de sentiment d’impuissance face à l’état du monde, nos organisations et mouvements d’Église appellent à un sursaut citoyen.

Cet appel fait écho à celui lancé par le pape François aux jeunes lors des Journées mondiales de la jeunesse à Cracovie en juillet 2016 : « Voulez-vous changer le monde ? ».

Cette interpellation nous est aujourd’hui adressée, à chacun et chacune, en ce temps électoral. Voulons-nous changer le monde et redonner sens à la citoyenneté, en ayant conscience d’habiter une même terre, en étant engagés vers un même avenir, en nous impliquant dans la gestion de la chose publique et en agissant pour l’intérêt général ?

En tant qu’acteurs de la société civile, notre rôle d’organisations et mouvements catholiques n’est pas de prendre parti mais bien de prendre part à la vie démocratique et d’inciter les citoyens à discerner les possibles et les souhaitables, à exercer leurs droits et leurs devoirs et à mettre en cohérence leur vote avec leurs convictions, leurs valeurs morales et leur foi.

Une inquiétude se développe chez celles et ceux qui habitent notre pays quant à l’avenir de leurs enfants et à la précarisation du travail et des liens sociaux. La stigmatisation de celui qui est différent, la volonté de construire des murs, la surenchère de propositions sécuritaires et identitaires : ces idées sont dangereuses pour une société qui aspire au vivre ensemble dans la paix et le respect de la dignité de chacun. On ne construit pas un projet de solidarité contre certains groupes et contre des personnes. On ne construit le lien social qu’avec celles et ceux qui vivent ensemble et participent au devenir de la communauté.

Notre foi et nos valeurs nous appellent à ne pas céder devant la colère, la peur et le rejet de l’autre, mais à plaider la cause des plus pauvres et à promouvoir le respect de la personne humaine et de l’environnement. Nous pensons que les solutions aux problèmes auxquels notre société est confrontée se trouvent dans l’ouverture, le dialogue et l’échange pour construire ensemble une France et une Europe plus justes dans un monde de droit et de dignité.

Les dizaines de milliers de bénévoles de nos organisations et mouvements sont témoins tous les jours que la réalité de la société française, c’est aussi et surtout des milliers d’actions concrètes qui construisent une planète plus solidaire et fraternelle. Des professionnels – salariés, agriculteurs, entrepreneurs, syndicalistes – développent d’autres manières de travailler, plus soucieuses de l’intégration des jeunes générations et de la responsabilité sociale et environnementale des entreprises. Des familles accueillent des migrants chez elles. Des « jeunes » ou des plus « anciens » font le choix de modes de vie plus sobres dans le cadre d’une économie sociale et solidaire : potagers agro-écologiques, covoiturage, Amap… De nombreux projets voient le jour pour développer la démocratie participative qui sont autant de germes de mobilisation citoyenne locale. Des centres-villes réinvestis et de nouvelles initiatives rurales redynamisent nos régions…

Les échéances électorales sont une nouvelle opportunité de redire aux futurs décideurs le besoin de replacer la dignité de l’humain au cœur de leurs préoccupations. C’est aussi l’occasion de rappeler ce destin commun de l’Humanité qui passe par la solidarité, à l’échelle locale, nationale, européenne et internationale. Nous appelons tous les citoyens et citoyennes à mettre en œuvre concrètement ces valeurs de droit et d’égale justice et à les porter dans leur vote. Il faut tout faire pour contribuer à élever le débat politique et combattre la tentation du repli sur soi ou la peur de l’autre.

Comme les évêques nous y ont incités en invitant « chacun et chacune à exercer son discernement et sa responsabilité pour le bien de tous », notre devoir aujourd’hui est de faire entendre notre voix.

Cette dynamique démocratique devra se poursuivre au lendemain du second tour des élections législatives en demandant aux élus de rendre compte de leur mandat, et en s’impliquant dans la vie locale afin de contribuer au renouveau de l’exercice de la citoyenneté.

Cette tribune a été publiée le 13 avril 2017 sur le site du journal La Croix

Liste des Signataires :

Action catholique des milieux indépendants (ACI)
Action catholique ouvrière (ACO)
Apprentis d’Auteuil
Association des cités du Secours catholique
CCFD-Terre Solidaire
Chrétiens dans le monde rural (CMR)
Chrétiens dans l’Enseignement Public
Chrétiens en Forum
Communauté Mission de France
Communauté Vie Chrétienne (CVX)
Confrontations
Délégation Catholique pour la Coopération (DCC)
Entrepreneurs et dirigeants chrétiens (EDC)
Fédération française des Equipes Saint-Vincent
Instituts religieux et Solidarité internationale (IRSI)
Jeunesse étudiante chrétienne (JEC)
Jeunesse ouvrière chrétienne (JOC)
Justice et Paix
Mission de la mer
Mouvement chrétien des cadres et dirigeants (MCC)
Mouvement chrétien des retraités (MCR)
Mouvement rural de jeunesse chrétienne (MRJC)
Ordre de Malte
Pax Christi
Scouts et Guides de France
Secours catholique – Caritas France
Semaines sociales
Voir Ensemble

Elections : CCFD et ses partenaires veulent faire le pari de la solidarité

La Mission Ouvrière travaille en lien étroit avec les acteurs catholiques de la solidarité dans le diocèse de Lille. La JOC, l’ACO et l’ACE sont membre de la collégialité du CCFD Terre Solidaire et participent aux initiatives de terrain comme Bouge ta planète. Les acteurs de la Mission Ouvrière nouent également de nombreux partenariats avec le Secours Catholique pour porter la parole des plus démunis et agir auprès de migrants. Ces partenaires de la Mission Ouvrière se sont réuni avec d’autres pour interpeller les candidats élections présidentielles. Une démarche forte qui mérite d’être partagée et entendue.

ActionAid-Peuples Solidaires, CCFD-Terre Solidaire, Oxfam France, Secours Catholique-Caritas France font 15 propositions à l’adresse des candidat-e-s en vue des élections présidentielle et législatives de 2017. Que vous pouvez découvrir sur le site internet « Le pari de la solidarité » qui pose des constats forts :

Nous sommes plus de 7 milliards de femmes et d’hommes sur la planète, chaque jour plus interdépendants et confrontés aux mêmes défis et crises (politique, économique, sociale, écologique), qui se succèdent et s’alimentent entre eux. Face à cette situation, les politiques publiques – aux niveaux français, européen et international – ne sont pas aujourd’hui à la hauteur des enjeux. Les citoyen-ne-s en France et dans le monde, notamment les plus vulnérables, subissent de plein fouet ces crises et sont en attente de vraies réponses. Elles existent. Que ce soit par un juste partage des richesses, par la promotion de la justice climatique et de la souveraineté alimentaire, ou par la protection des droits humains, des choix politiques et stratégiques fondamentaux s’offrent à celles et ceux que nous élirons en 2017. C’est une question de courage, de volonté et de vision. Parce que les hommes et les femmes qui vont candidater à la présidence de la République et à l’Assemblée nationale doivent se donner l’ambition d’une France plus solidaire et d’un monde plus juste. Parce qu’il est encore temps de le faire.

Le CCFD a fait le choix de mettre ses les 15 propositions en perspectives au travers de quelques axes forts : la souveraineté alimentaire et la justice climatique, l’évasion fiscale, la régulation des entreprises multinationales et les migrations. Sur tous ces sujets, quelques points communs : mettre le plus petit au centre, combattre la dictature de l’argent et une soif de justice mais aussi l’urgence d’agir avant qu’il ne soit trop tard.

Découvrez les 15 propositions : dp_ccfd-terresolidaire_elections2017

CCFD 15prop

12 mars : Les chrétiens de la Pévèle vous invite à fêter la fraternité

Après les doyennés de Coeur de Flandres, des Rives de la Deule et du Littoral Dunkerquois, c’est au tour du doyenné de la Pévèle d’organiser sa fête de la fraternité. Une fête pour briser les barrières et permettre à tous les acteurs de Fraternité de se rencontrer et de se découvrir.

La fête de la fraternité de la Pévèle aura lieu le dimanche 12 mars 2017 de 9h30 à 16h30 à la Maison du Temps Libre d’Ostricourt (rue de l’abbé Desmettre). Tout le monde est invité !

Au programme : des ateliers, des forums participatifs, des temps d’expression créative, une célébration et surtout de belles rencontres.

Initiée par les acteurs locaux de l’Église et notamment des membres de l’ACO, cette fête a été co-construite étape par étape avec une grande diversité d’acteurs du territoire : paroissiens, membres d’associations, personnes en fragilité ou en précarité, migrants… « C’est une grande joie de voir des gens de milieux populaires prendre les choses en main » confirme Christophe Wambre, curé de la paroisse des Béatitudes en Pévèle et doyen de la Pévèle. « Je suis bluffé de cette réussite. Les gens invite leurs réseaux, leurs proches et c’est une chance. Il y a des personnes qui se mettent en quatre pour que ça fonctionne ».

Parmi ces personnes il y a Clotilde Gadot, membre de l’ACO et missionnée pour la Mission Ouvrière sur le doyenné de la Pévèle : « On s’est mis en groupes pour préparer les différents axes : animation, logistique, affiche, forums… Nous avons voulu une démarche participative pour vivre la fraternité dès maintenant. Le doyenné est très divers, il faut se bouger pour conserver cette mixité sociale qui est une richesse. Par exemple, lors d’une réunion, des jeunes migrants de Templeuve ont appris que je suis issu de l’immigration polonaise. Ça a libéré leur parole et on a crée un lien ». Cette volonté d’ouverture a même attiré les acteurs du doyenné d’à coté qui seront nombreux à être présent le 12 mars. Une attention a chacun qui promet de faire de cette fête un moment fort.

Téléchargez l’invitation et le programme : Affiche 12 mars 2017 Programme 12 mars 2017

La JOC, l’ACO et le CCSC vous invite a entrer dans le carême

Pâques est la plus importante fête chrétienne. C’est la célébration de la résurrection du Christ. Mais avant de faire le fête, l’Eglise nous invite a vivre un temps de pénitence et de conversion  de 40 jours, c’est le Carême.

La Jeunesse Ouvrière Chrétienne (JOC), l’Action Catholique Ouvrière (ACO) et le Comité Chrétien de Solidarité avec les Chômeurs et les précaires (CCSC) vous proposent six fiches qui nous invitent à vivre, de manière différente, les six semaines qui viennent, en entrant dans une démarche de Carême.

Leur but est de nous inviter à porter un regard et une attention différente au monde qui nous entoure, de nous libérer de nos encombrements quotidiens qui nous détournent de ce qui est vraiment important, et de nous inciter à faire le lien entre notre foi et ce que nous vivons (avec nos copains, nos copines, nos collègues, nos voisins…).

Autour du chiffre 40
40 jours et 40 nuits > Carême
40 jours de déluge > Noé (livre de la genèse 7, 12)
40 jours de retrait > Moïse (livre de l’exode 24, 18)
40 années de l’Exode > de l’Egypte à la Terre promise
40 jours dans le désert > Jésus (évangile de Matthieu 4, 1-11, de Marc 1, 12-13, de Luc 4, 1-13)

Le chiffre 40 renvoie à un temps long, un temps nécessaire au changement, à la transformation, à la conversion de « disciples-missionnaires»

Téléchargez la première fiche : fiche-careme-1

careme

Découvrez Mgr Antoine Hérouard, nouvel évêque auxiliaire de Lille

Voilà plusieurs mois que les chrétiens du Nord attendait de connaître le nom de leur nouvel évêque auxiliaire suit à la démission de Mgr Gérard Coliche qui avait atteint la limite d’age de 75 ans. Fin du suspens, ce 22 février 2017, Le pape François a nommé Mgr Antoine Hérouard évêque auxiliaire de Lille.

Bienvenue à Mgr Hérouard

antoine_herouard_portraitLa Mission Ouvrière du diocèse de Lille est heureuse d’accueillir son nouvel évêque auxiliaire au CV déjà bien chargé. Ordonné en 1985 pour l’archidiocèse de Paris, il y fut aumônier de lycée puis professeur de théologie morale au séminaire de Paris et à l’École cathédrale de Paris. Coté mouvement, il fut aumônier diocésain des jeunes professionnels du Mouvement chrétien des cadres et dirigeants (MCC) de 1998 à 2004.

Natif de Neuilly sur Seine et diplômé d’HEC, Mgr Hérouard n’est donc pas issu du monde ouvrier mais il est attentif à cette réalité par ses anciennes missions de vicaire épiscopal pour la Solidarité et d’aumônier diocésain du Secours catholique mais surtout par son attachement à l’engagement social et politique des chrétiens. En 2012, il déclarait au site Zenit : « Il est nécessaire que l’Église et les chrétiens, aussi bien au niveau des responsables que des fidèles, soient présents dans la société et expriment ce qu’ils pensent, dans une perspective de recherche du bien commun pour l’ensemble de la société. Il ne s’agit pas que les chrétiens soient une sorte de « super-lobby » actif qui voudrait imposer un certain nombre de choses à la société, mais qu’ils permettent à l’ensemble des citoyens de réfléchir aux enjeux fondamentaux, en particulier autour de la dignité humaine, du respect des plus petits, des valeurs de solidarité… »

Entre 2005 et 2007, il fut Secrétaire général adjoint de la Conférence des évêques de France, avant d’en devenir le Secrétaire général, de 2007 à 2013. Recteur du Séminaire pontifical français de Rome depuis 2014, il quitte la cité éternelle pour la capitale de Flandres. Son ordination épiscopale aura lieu le dimanche 30 avril à 15h30, en la cathédrale Notre-Dame de la Treille, à Lille.

Interviewer par RCF suite à sa nomination, Mgr Hérouard a partagé sa joie de rejoindre « un diocèse plein de vitalité ». Il a également exprimé sa surprise car c’est la première fois qu’est nommé un évêque auxiliaire qui n’est pas issu du diocèse. Mgr Hérouard qui était présent à la célébration du centenaire du diocèse a tenu a saluer «  la riche histoire du catholicisme social dans le diocèse » et son attachement « à l’engagement social des chrétiens » et à « la nécessité d’incarner la foi dans ce que nous vivons ».

Les acteurs de la Mission Ouvrière du diocèse de Lille seront heureux de l’accueillir et de lui faire découvrir notre beau diocèse à l’histoire et aux réalités ouvrières fortes. Une terre marquée par la foi et les combats des chrétiens du milieu ouvrier et des quartiers populaires pour la construction d’un monde plus juste et fraternel.

Merci à Mgr Gérard Coliche

La Mission Ouvrière du Nord tient a remercier très chaleureusement Mgr Gérard Coliche pour ses nombreuses années de service. Un parcours marqué par l’action catholique et la place qu’il a su donné aux laïcs dans l’Église. Le message d’envoi qu’il a partagé avec les 160 personnes présentes lors de la formation sur la mission en quartiers populaires du 4 février 2017, restera gravé dans nos mémoire. Un appel a rester fidèle à nos racines tout en osant aller vers. Merci !

mgr-coliche

« Venez comme vous êtes » un temps gratuit de rencontre dans le dunkerquois

A la suite de la dynamique Diaconia 2013 sur le service du frère, un groupe du littoral dunkerquois décide de poursuivre l’aventure avec le soutien de la Mission Ouvrière. Ils ont écrit quelques mots pour partager leur démarche qui se poursuit de rencontre en rencontre :

vcveNotre fraternité, soutenue par notre doyen et le conseil du doyenné Littoral dunkerquois ouest, s’était posé bien des questions pour savoir comment « SE METTRE A LA FRATERNITE » après l’aventure de Diaconia Lourdes 2013, une expérience tellement riche de la rencontre des personnes qui vivent une fragilité.

Il nous fallait proposer un lieu où on parle de la fraternité que l’on vit, de celle que l’on aimerait vivre… nous avons appelé ces rendez-vous : « Venez comme vous êtes » : une rencontre, la plus simple possible, qui permet aux personnes d’échanger sans « prise de tête ».

Pour amorcer le débat, parfois, nous « jouons » des petits sketchs, souvent humoristiques, racontant des histoires, des expériences qui nous sont arrivées ; ou bien des phrases, des dessins sont mis à disposition, puis, la discussion vient naturellement. Les sujets déjà abordés ont été :
« L’accueil », « Chacun a du talent », « Quels mots, quels gestes nous font vivre la fraternité? », « Être frères, toujours et partout …? », « C’est la joie, à rire et même à pleurer… En tous lieux ? A tout moment ? » « Vérité ? Mensonges… et la fraternité ? » « Migrants, venez comme vous êtes » « la fraternité et les médias, pour ou contre ? », « Quel(s) progrès pour quelle(s) fraternité ? », « le changement c’est maintenant », « Élire sans délires ».

Nos rencontres se font de 18h00 à 20h00 ; la soirée se poursuit avec ceux qui le désirent par un repas partage « à la bonne franquette » ce qui prolonge les échanges.
Notre équipe a pris le parti d’essayer de faire ces rencontres dans des habitations, plus chaleureuses, plutôt que dans des locaux paroissiaux et de faire le tour des différentes paroisses du doyenné en proposant du covoiturage.

Notre expérience

Les personnes qui sont venues aux quatre premiers rendez-vous étaient des personnes en relation avec des gens vivant la précarité ; nous avons ainsi remarqué qu’un lieu de partage était nécessaire aussi pour ces personnes.

La cinquième rencontre a permis une prise de contact avec cinq personnes vivant la précarité. Le thème en était « (la fraternité) C’est la joie à rire et même à pleurer. En tous lieux, à tout moment ? » ; La première prise de parole a été : « Depuis que je suis sorti d’incarcération, je n’ai plus envie de rire… ». La personne s’est détendue par la suite en nous disant que ça allait beaucoup mieux.

Il faut donc du temps et de la constance dans les invitations pour qu’elles portent un peu de fruits : nous avons commencé ces rencontres en avril 2014.

Le repas partagé, avec ce que les uns et les autres ramènent, est un temps, lui aussi très fraternel ; des personnes venant pour la première fois et pas toujours au courant restent la plupart du temps avec le groupe pour manger.

Notre équipe de préparation est composée de : Gillette, Christian, Viviane et de notre Doyen Gérard De Riemaecker

Téléchargez leur plaquette de témoignage : venez-comme-vous-e%cc%82tes-fevrier-2017